mardi 4 août 2020

Réunion du bureau fédéral de la FAF lundi prochain

La Fédération algérienne de football (FAF) tiendra une réunion de son bureau fédéral lundi prochain en son siège à Dely-Ibrahim (Alger), a indiqué mardi un communiqué de l'instance fédérale.

Plusieurs dossiers seront à l'ordre du jour de la réunion au cours de laquelle les présents prendront connaissance des rapports des différentes commissions (Finances, Coupe d’Algérie, médicale, Chambre nationale de résolution des litiges (CNRL), arbitrage (CFA), football féminin, coordination avec les Ligues, statut du joueur et la Commission de Futsal et Beach-soccer), ainsi que le bilan financier de l'exercice 2019.

La réunion sera présidée par le premier responsable de l'instance fédérale et verra la participation, entre autres, des présidents des Ligues (de football professionnel (LFP), de football amateur (LNFA), d’inter régions de football (LIRF), de football féminin (LNFF) et de Futsal) qui représenteront les rapports d’activités de leurs Ligues respectives.

Les membres du BF assisteront à d'autres présentations, à l'instar du projet FAF School, celui de la feuille de match électronique avec offre financière.

Let's block ads! (Why?)

Lire la Suite Réunion du bureau fédéral de la FAF lundi prochain

vendredi 24 juillet 2020

Football - Consultation écrite : Medouar critique la démarche de la FAF

Le président de la Ligue de football professionnel (LFP), Abdelkrim Medouar, a critiqué vendredi la démarche initiée par la Fédération algérienne (FAF), de recourir à une consultation écrite auprès des membres de son assemblée générale, pour se prononcer sur l'avenir de l'exercice 2019-2020, suspendu depuis le 16 mars en raison de la pandémie de Covid-19.

"La consultation écrite n'a aucune base sur le plan réglementaire. Je ne comprends pas pourquoi la FAF insiste à tenir une assemblée générale pour décider du sort du championnat. Le Bureau fédéral a toutes les prérogatives (article 82 des statuts, ndlr) pour prendre des décisions, mais il n'a pas assumé ses responsabilités", a-t-il déclaré sur les ondes de la Chaîne 1 de la Radio algérienne.

Suite au refus du MJS d'autoriser la FAF à organiser une assemblée générale extraordinaire (AGEx) pour se prononcer sur l'avenir de la saison 2019-2020, l'instance fédérale a fini par recourir à une consultation écrite de ses membres.

Le formulaire en question propose d’abord deux choix A et B : poursuite ou arrêt de la saison. Dans le cas où la seconde option est cochée, chaque membre aura à choisir entre B1, B2 et B3 qui équivalent à : saison blanche (résultats de la saison 2019-2020 annulés), désignation des lauréats, clubs qui accèdent et ceux qui rétrogradent et enfin désignation des lauréats, des clubs qui accèdent mais sans relégation.

Medouar partage ainsi l'avis de Mokhtar Boudina, président de l'Observatoire national du sport, organe consultatif placé auprès du MJS. Le dirigeant a clairement indiqué mercredi à l'APS que cette consultation écrite n'était "pas prévue par les statuts".

"Au niveau de la LFP, nous étions les premiers à opter pour la consultation, à travers nos rencontres régionales avec les responsables des clubs professionnels. Nous avons soumis des alternatives, mais malheureusement, elles n'ont pas été prises en considération. Je tiens par l'occasion à remettre en cause les propos du secrétaire général de la FAF (Mohamed Saâd, ndlr), ce dernier a indiqué que nous n'avons rien proposé, alors que c'est faux. Avec tout le respect que je lui dois, ses déclarations sont fausses".

"Les résultats de la consultation écrite sont connus d'avance"

Concernant l'avenir du championnat, le président de l'instance dirigeante de la compétition professionnelle a estimé que la majorité des membres de l'AG vont opter pour la troisième proposition.

"A mon avis, la tendance va pour le choix d'une accession sans relégation, qui va dans l'intérêt de la majorité des clubs. Je trouve que cela est logique. Chaque président de club cherche l'intérêt de son équipe, alors qu'il fallait que la FAF privilégie l'intérêt général", a-t-il souligné.

Avant de poursuivre : "J'avais insisté il y'a plusieurs semaines sur la nécessité de mettre un terme à la saison 2019-2020, au vu de la crise sanitaire liée à la pandémie de la Covid-19. J'avais clairement signifié que l'annulation de l'exercice ne serait pas lourde de conséquences. Malheureusement, mes propos n'ont jamais été entendus, contrairement à d'autres parties".

Tout en indiquant que les décisions prises par le Bureau fédéral doivent être respectées et "ne sont pas sujet à discussion", Medouar a appelé à "prendre en considération la position de la LFP, et de respecter son avis".

"Nous essayons d'apporter des solutions, en tant que représentant des clubs professionnels. Je ne suis pas content, du fait que notre proposition, qui est celle d'ailleurs des présidents de clubs, n'a pas été prise en considération. La LFP est une instance très importante. Accorder une seule voix à la LFP, à l'instar des autres Ligues (régionales et de wilayas, ndlr), est insuffisant".

Enfin, Abdelkrim Medouar a affirmé que le Bureau fédéral "devrait se réunir mercredi prochain pour trancher sur l'issue de la consultation écrite et prendre des décisions importantes," concernant l'avenir de la compétition.

Let's block ads! (Why?)

Lire la Suite Football - Consultation écrite : Medouar critique la démarche de la FAF

Le Real Betis va étudier les propositions pour transférer Mandi

Les dirigeants du Real Betis ont décidé enfin d’étudier les différentes offres proposées au défenseur international algérien Aissa Mandi, dont le contrat a expiré en juin, a rapporté le média espagnol Estudiodeportivo.

Avec la clôture de la saison 2019-2020, Aissa Mandi, aurait joué sa toute dernière saison avec le Real Bétis après 4 saisons passées en Espagne, qu'il avait rejoint en provenance du Stade de Reims (France) La même source a ajouté que la direction du Betis est persuadée que le champion d’Afrique algérien ne va pas prolonger son aventure avec le club.

Après une très belle saison avec le Real Betis et sa prestation avec la sélection nationale ponctuée par le titre de champion d’Afrique, Mandi a été très sollicité par des clubs européens, notamment Newcastle (Premier League) qui n’attend seulement qu'être racheté par les Saoudiens pour faire une offre officielle.

Let's block ads! (Why?)

Lire la Suite Le Real Betis va étudier les propositions pour transférer Mandi

Serie A : l'Udinese retarde le sacre de la Juventus

La Juventus de Turin avait besoin d'une victoire sur la pelouse de l'Udinese jeudi pour être de nouveau sacré champion d'Italie, mais il a été battu par le club frioulan en quête de maintien.

Les joueurs de Luca Gotti sont parvenus à battre le leader turinois malgré l'ouverture du score de De Ligt (2-1), une victoire qui leur permet de s'éloigner de la zone rouge et retarde le sacre de Cristiano Ronaldo et ses coéquipiers. (Le classement)

La Vieille Dame qui rêvait d'être sacrée ce jeudi championne d'Italie pour la 9e fois consécutive, devra encore jusqu'à dimanche, lors de la 36e journée.

Si la Juventus, à domicile, bat la Sampdoria Gênes, elle sera titrée à coup sûr et cette défaite à Udine restera une simple péripétie.

Mais le sacre pourrait arriver dès samedi, quand les Turinois seront devant leur télévision, en fonction des résultats à venir des poursuivants des bianconeri, de l'Atalanta Bergame (2e) à la Lazio Rome (4e) en passant par l'Inter Milan (3e).

Jeudi, la Juventus a fait un match trop moyen pour mériter les trois points dont elle avait besoin et sa forme actuelle reste inquiétante à l'approche de son 8e de finale retour de Ligue des Champions contre Lyon le 7 août.

Jeudi, la partie a commencé par une tête maladroite de Danilo, sauvé d'un but contre-son-camp par le poteau de Szczesny.

Ensuite, la Juve a poussé, avec notamment une belle frappe de Ronaldo, et elle a été récompensée en ouvrant le score par De Ligt (42e).

Le jeune Néerlandais a jailli à 40 mètres des buts de l'Udinese, s'est avancé balle au pied et a frappé fort du droit, à ras de terre, dans le petit filet de Musso.

La Juve était alors virtuellement championne mais cela n'a pas duré très longtemps. Peu après la pause, Nestorovski a profité d'un oubli grossier d'Alex Sandro au marquage pour égaliser de la tête (52e).

Enfin, dans le temps additionnel, le Franco-Ivoirien Fofana, auteur d'un gros match et d'une belle saison, a marqué un beau but en prenant le meilleur sur De Ligt (2-1, 90e+2).

Essentiel dans l'optique du maintien pour l'Udinese (15e), ce succès rallonge donc aussi le suspense en tête du classement. La Juventus a manqué sa première balle de match.

Let's block ads! (Why?)

Lire la Suite Serie A : l'Udinese retarde le sacre de la Juventus

lundi 20 juillet 2020

Ligue des champions: la CAF renonce au "Final Four" et revient à l’ancienne formule

La Confédération africaine de football (CAF) a décidé d'adopter une formule aller-retour pour les demi-finales de la Ligue des champions d’Afrique, renonçant ainsi au "Final Four" sur un seul terrain initialement choisi en raison de la pandémie de nouveau coronavirus (Covid-19), rapportent lundi des médias locaux.

La commission interclubs de la CAF a décidé de faire jouer les demi-finales de la Ligue des champions WA Casablanca - Ahly du Caire et Raja Casablanca - Zamalek en format classique, fin septembre pour l'aller (25-26) et début octobre pour le retour (2-3).

Pour la finale, elle est attendue pour le 10 octobre.

Le terrain sera choisi en fonction de l'affiche.

Elle se jouera au Maroc si c’est une affiche WAC-Raja et en Egypte si c’est un derby du Caire.

Au cas où il s’agirait d’un choc maroco-égyptien, un terrain neutre sera choisi, précise la même source.

Le président de la Fédération royale marocaine de football, Faouzi Lekjaâ, également 2e vice-président de la CAF, s’est posé en bouclier contre la proposition égyptienne de faire jouer le reste de la compétition au Caire.

Le "Final Four" devait se jouera initialement au stade Japoma de Douala en septembre prochain, avant que le gouvernement camerounais ne décide de renoncer à abriter le reste de la compétition en raison de la pandémie de Covid-19. APS

Let's block ads! (Why?)

Lire la Suite Ligue des champions: la CAF renonce au "Final Four" et revient à l’ancienne formule

Le Ballon d'Or 2020 ne sera pas attribué en raison du covid-19

L'hebdomadaire France Football, organisateur de la prestigieuse récompense le Ballon d'Or, a annoncé lundi, dans un communiqué, sa décision de ne pas l'attribuer en 2020 à cause d'une saison largement tronquée par la pandémie de nouveau coronavirus (Covid-19).

"A circonstances exceptionnelles, dispositions exceptionnelles.

Pour la première fois de son histoire, débutée en 1956, le Ballon d'Or France Football ne sera pas attribué en 2020, faute de conditions équitables suffisantes", écrit le magazine dans un communiqué publié sur son site internet.

FF a ajoute que "Messi et Rapinoe (de même que De Ligt et Alisson, vainqueurs des Trophées Kopa et Yachine) vont devoir attendre un an.

Les lauréats de la dernière édition du Ballon d'Or n'auront pas de successeurs en fin d'année.

Parce qu'il n'y aura pas d'édition Ballon d'Or 2020".

France Football explique "qu'une année aussi singulière ne peut – ni ne doit – être traitée comme une année ordinaire.

Dans le doute, mieux vaut s'abstenir que s'entêter", soulignant que "l'équité qui prévaut pour ce titre honorifique ne pourrait être préservée, notamment au niveau statistique et également de la préparation puisque tous les aspirants à la récompense ne pourraient pas être logés à la même enseigne, certains ayant vu leur saison amputée radicalement, d'autres non.

Dès lors, comment comparer l'incomparable ?" Avant de poursuivre : "nous ne souhaitions pas apposer au palmarès une astérisque indélébile du style " trophée remporté dans des circonstances exceptionnelles dues à la crise sanitaire du Covid-19 ».

Nous préférerons toujours une petite entorse (à notre histoire) à une grosse cicatrice.

C'est la première fois, depuis 1956, que le Ballon d'Or fait une pause.

La parenthèse ne nous enchante pas mais nous semble la plus responsable et logique.

Protéger la crédibilité et la légitimité d'une telle récompense, c'est aussi veiller à son irréprochabilité dans le temps".

Enfin, FF a estimé que "deux mois (janvier et février), sur les onze généralement requis pour se faire une opinion et départager les meilleur(e)s, c'est beaucoup trop peu pour jauger et juger, étant donné que les autres matches se sont déroulés – ou se dérouleront – ensuite dans d'autres conditions et formats (huis clos, cinq remplacements, Final 8 européen sur un seul match) trop éloignés du panorama habituel.

On ne peut se résoudre à nous appuyer sur des saisons estropiées, avec autant d'aménagements particuliers, pour élire les meilleurs.

Les meilleurs de quoi, au fait ? Ce ne serait pas digne de notre histoire", conclut le communiqué.

L'Argentin Lionel Messi et l'Américaine Megan Rapinoe, sacrés en 2019, n'auront donc pas de successeur cette année. APS

Let's block ads! (Why?)

Lire la Suite Le Ballon d'Or 2020 ne sera pas attribué en raison du covid-19

dimanche 19 juillet 2020

Belmadi : "Aborder la CAN 2022 avec l'objectif de préserver notre titre"

Le sélectionneur de l'équipe nationale de football, Djamel Belmadi, a d'ores et déjà annoncé la couleur en dévoilant son ambition d'aborder la prochaine Coupe d'Afrique des nations (CAN 2022) au Cameroun pour l'emporter et défendre un titre reconquis en 2019.

"Notre objectif pour la CAN 2022 est très clair : défendre crânement notre titre. Le report de cette phase finale (prévue initialement en 2021 mais renvoyée à 2022 en raison de la pandémie de nouveau coronavirus Covid-19, ndlr), sera une occasion pour nous de voir à l'œuvre plusieurs joueurs capables de renforcer la sélection", a-t-il indiqué dimanche dans un entretien accordé au site officiel de la Fédération algérienne (FAF).

Belmadi s'exprimait à l'occasion du premier anniversaire de l'exploit réalisé par l'Algérie lors de la CAN-2019 disputée en Egypte.

Les "Verts" avaient conclu par la plus belle des manières un parcours sans faute, en battant en finale le Sénégal de Sadio Mané (1-0), au stade international du Caire.

"C'est tout à fait logique de voir de nouveaux joueurs intégrer les rangs de l'équipe nationale à l'avenir. J'ai une liste de jeunes éléments qui pourront nous rejoindre. Les champions d'Afrique 2019 ne vont certainement par laisser l'occasion à d'autres, mais il y aura probablement du nouveau, d'autant que l'année 2022 coïncide également avec la Coupe du monde", a-t-il ajouté.

Invité à revenir sur l'épopée des Algériens en Egypte, Belmadi s'est rappelé de la difficulté qu'il a eue au début pour établir la liste des 23 joueurs retenus pour la phase finale.

"Ce n'était pas une mince affaire. Le choix des joueurs était difficile, comme la décision d'écarter Yassine Benzia. Nous étions dans l'obligation de penser à toutes les éventualités. Le deuxième problème que nous avons rencontré est celui de trouver l'équilibre entre les joueurs qui manquaient de fraîcheur physique et les autres", a-t-il souligné.

"La Côte d'Ivoire, adversaire le plus difficile"

Interrogé sur le tournoi, dominé de bout en bout par les coéquipiers du capitaine Riyad Mahrez, Belmadi a estimé que le match face à la Côte d'Ivoire, comptant pour les quarts de finale, à Suez (1-1, aux t.a.b : 4-3) était le plus difficile.

"L'opposition face aux Ivoiriens était l'un des rendez-vous les plus difficiles de la compétition. Les sentiments des uns et des autres se sont mélangés entre stress, colère, et au final une joie indescriptible. Lors de ce match, Bounedjah a raté un penalty qui nous a empêchés de sceller la rencontre dans le temps réglementaire. Durant la prolongation, nous avons continué à presser l'adversaire. Ce dernier était contraint de reculer, c'est à ce moment-là que je me suis dit que cette équipe est forte pour avoir bousculé un grand d'Afrique comme la Côte d'Ivoire".

Avant de poursuivre : "Après la fin de la rencontre, j'ai clairement signifié aux joueurs qu'il fallait passer par ce genre d'épreuve difficile pour espérer remporter le sacre. Depuis le début du tournoi jusqu'à la finale, chaque match avait sa propre histoire". Enfin, Belmadi a mis en exergue son excellente relation avec ses joueurs qui, selon ses propos, méritent toutes les louanges.

"Notre relation avec les joueurs fait partie de la nature de notre travail. Ce sont eux qui font l'évènement sur la pelouse, le staff technique n'a qu'à instaurer une philosophie de jeu. Nous essayons de les aider et les orienter, mais c'est aux joueurs que revient la tâche d'appliquer la rude mission sur le terrain. Je suis quelqu'un qui veut être proche des joueurs qui sont les champions car ils ont combattu pour réaliser tout avec l'équipe nationale", a-t-il conclu.

APS

Let's block ads! (Why?)

Lire la Suite Belmadi : "Aborder la CAN 2022 avec l'objectif de préserver notre titre"

Saison 2019-2020 : la FAF va recourir à une consultation écrite dès cette semaine

La Fédération algérienne de football (FAF) va recourir à une consultation écrite "dès cette semaine" auprès des clubs et différentes Ligues pour se prononcer sur l'avenir de la saison 2019-2020, suspendue depuis mars en raison de la pandémie de nouveau coronavirus (Covid-19), a annoncé dimanche le membre du Bureau fédéral, Amar Bahloul.

"Suite au refus du ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS) de nous donner l'autorisation d'organiser une assemblée générale extraordinaire (AGEx), nous allons envoyer dès cette semaine des formulaires aux différents clubs professionnels et Ligues, pour se prononcer sur la suite à donner à cette saison", a indiqué à l'APS Bahloul, président de la commission de coordination avec les Ligues.

Le Bureau fédéral de la FAF a décidé mercredi dernier de convoquer une AGEx pour se prononcer sur l'avenir des compétitions. L'instance fédérale veut soumettre à l'AG trois propositions dans le cas où cette dernière viendrait à valider l'arrêt définitif de la compétition.

La première consiste à décréter une saison blanche, la seconde de figer le classement à la dernière journée jouée pour tous les paliers et consacrer les champions, promus et relégués, et la troisième de désigner les champions et les promus, mais pas les relégués.

Mais la tutelle a opposé samedi une fin de non-recevoir, considérant que ce procédé (AGEx) ne figurait pas dans les statuts de l'instance fédérale.

"Une fois que nous aurons reçu la position des membres de la FAF par rapport à la reprise ou non des championnats, nous allons notifier les résultats par une commission à sa tête un huissier de justice, avant de les soumettre au Bureau fédéral pour adoption", a-t-il ajouté.

Par ailleurs, Bahloul est revenu sur le communiqué du MJS diffusé à travers les réseaux sociaux et la presse, et la correspondance envoyée par la tutelle à l'instance fédérale.

"La FAF a reçu un courrier respectueux dans lequel le MJS nous fait savoir que nous ne pouvons pas organiser une AGEx pour des raisons réglementaires. La phrase +C'est une invention réglementaire mais aussi une improvisation (esquive)+ qui figure dans le communiqué diffusé sur les réseaux sociaux et repris par la presse nationale, est absente de la lettre adressée par la tutelle à la FAF", a-t-il conclu.

APS

Let's block ads! (Why?)

Lire la Suite Saison 2019-2020 : la FAF va recourir à une consultation écrite dès cette semaine