mardi 17 janvier 2017

CAN-2017 : les changements en vue face à la Tunisie

Le sélectionneur de l'équipe algérienne de football, Georges Leekens, sera contraint d’apporter quelques changements au niveau de sa composante, en vue du match face à la Tunisie, jeudi au stade de Franceville (17h00) dans le cadre de la 2e journée (Gr. B) de la Coupe d'Afrique des nations CAN-2017 au Gabon.

Le premier changement notable se situe au niveau du couloir droit de la défense avec la titularisation quasi-certaine de Mohamed-Rabie Meftah aux dépens de Mokhtar Belkhiter, tenu pour responsable des deux buts inscrits par le Zimbabwe (2-2) lors du premier match.

Avec plus d’expérience dans les jambes, Meftah devrait apporter plus d’équilibre à son poste et contribuer aux actions offensives, chose que Belkhiter n’a pas pu assurer.

Le forfait pour blessure de l’attaquant Hilal Soudani devrait emmener Leekens à faire confiance à Rachid Ghezzal ou bien Sofiane Hanni, le sociétaire de l’Olympique Lyon (Ligue 1/France) semblant cependant en ballotage favorable.

L’entrée en cours de jeu de Ghezzal face au Zimbabwe a satisfait le coach national qui n’a pas tari d’éloges sur le joueur à son entourage à l’issue de la partie.

La piètre prestation des Verts face aux "Warriors", pour leurs débuts dans cette CAN-2017, devrait pousser le coach national à réagir pour corriger les erreurs commises, d'autant que le match face à la Tunisie est d’ores et déjà décisif.

Ainsi, Leekens s'attellera d'ici au match face à la Tunisie à préparer une équipe conquérante qui tâchera de vaincre et surtout convaincre, trois jours après une entrée en lice ratée des Algériens. 

Les coéquipiers de Yacine Brahimi effectueront deux séances d'entraînement, mardi et mercredi sur la pelouse de leur résidence à Moanda avant leur match important face aux Tunisiens. APS

Let's block ads! (Why?)

Lire la Suite CAN-2017 : les changements en vue face à la Tunisie

CAN-2017 (Gr. B) Algérie : Leekens-Tunisie... les retrouvailles

Dix-neuf mois après avoir quitté la sélection tunisienne de football, l’entraîneur de l’équipe algérienne, le Belge Georges Leekens, retrouvera les "Aigles de Carthage" comme adversaire, jeudi au stade de Franceville (17h00) dans le cadre de la 2e journée (Gr. B) de la Coupe d’Afrique des nations CAN-2017 au Gabon (14 janvier-5 février).

"Je connais bien la sélection tunisienne car je l’ai entraînée il n’y a pas longtemps. Ses joueurs n'ont pratiquement plus de secrets pour moi. C’est une équipe redoutable, qui a bien joué ces derniers mois. Ce sera un match particulier pour les deux pays, compte tenu de la proximité géographique", avait indiqué Leekens récemment dans l’une de ses interventions devant la presse.

Du coup, le technicien belge devient le premier atout des Verts face à la Tunisie, dans un match qui s’annonce d’ores et déjà décisif pour la suite du parcours.

Tenue en échec d’entrée par le Zimbabwe (2-2), l’Algérie est appelée à réagir face aux "Aigles de Carthage", battus par le Sénégal (2-0).

Le sélectionneur national devrait trouver la bonne formule pour contrer son ancienne équipe et viser une victoire qui relancera les chances du Club Algérie dans la qualification aux quarts de finale.

La présence de Leekens jeudi sur le banc de l’équipe nationale devrait constituer un avantage technique et tactique non négligeable pour les Verts, même si dans ce genre de rendez-vous, rien n’est acquis d’avance.

Les retrouvailles seront certainement chaudes entres Leekens et ses anciens joueurs qui, dos au mur, ne comptent offrir aucun cadeau à leur ex-coach.

Ayant dirigé la Tunisie lors de la précédente CAN-2015 en Guinée-équatoriale, Leekens s’est fait éliminer en quarts de finale par le pays organisateur (2-1, a.p). Lors du premier tour, la Tunisie s’était qualifiée en tête de son groupe avec 5 points. 

Georges Leekens aura en face de lui, sur l'autre banc, le Franco-Polonais Henryk Kasperczak qui en est à sa sixième CAN.

"Ce derby a un cachet particulier car chaque équipe a envie d'asseoir sa suprématie sur la scène maghrébine et africaine, donc on doit s'attendre à un match très disputé et comme toujours, il y aura beaucoup d’intensité et de suspense", a affirmé dernièrement le coach de la Tunisie.

La bataille tactique entre les deux techniciens étrangers s’annonce de haute facture, chacun aspirant à mener son équipe à décrocher le meilleur résultat pour se relancer dans cette CAN-2017. APS 

Let's block ads! (Why?)

Lire la Suite CAN-2017 (Gr. B) Algérie : Leekens-Tunisie... les retrouvailles

CAN-2017 : l'Algérie n'est pas favorite, estime Mahrez

Le nul concédé par les Verts face au Zimbabwe (2-2), dimanche pour leur premier match en Coupe d'Afrique 2017 (CAN-2017) au Gabon, a négativement impacté les poulains de Leekens. L'international algérien, Riyad Mahrez, a estimé mardi que cette mauvaise prestation ne faisait que confirmer que l’Algérie ne figurait pas parmi les favoris à la victoire finale.

"C’est vrai que ça commence bien pour moi. Mais le plus important, c’est l’équipe. Il faut qu’on se concentre sur les deux prochains matchs", a-t-il expliqué au micro de RMC.

Le joueur de Leicester City (Premier League anglaise), fraîchement sacré meilleur footballeur africain en 2016, s'est illustré dans ce match par un doublé, le premier réalisé dans cette CAN-2017, qui lui permet de prendre provisoirement les commandes du classement des buteurs.

Une ''distinction'' qui ne le pousse pas toutefois à se fixer des objectifs personnels pour ce tournoi. "On n’a pas d’objectif personnel. On va d’abord essayer de passer la phase de poules. Après, on verra. Ce sera des matchs à élimination directe. Je ne sais pas si on est favori. En Afrique, toutes les équipes sont difficiles à jouer. Il n’y a pas de favori. On verra à la fin", a-t-il poursuivi.

L'Algérie affrontera la Tunisie, qui a débuté par une défaite contre le Sénégal (2-0), jeudi à Franceville (17h00), dans un match que Mahrez considère comme une finale.

"C'est un derby. Ca va être un match difficile. Ils ont un peu les mêmes caractéristiques que nous. Que le meilleur gagne. C'est un peu comme une finale, déjà. On est en difficultés, donc on verra", a-t-il encore dit.

Let's block ads! (Why?)

Lire la Suite CAN-2017 : l'Algérie n'est pas favorite, estime Mahrez

lundi 16 janvier 2017

CAN-2017 (Groupe C - 1re Journée) : la Côte d'Ivoire accrochée par le Togo (0-0)

La Côte d'Ivoire, tenante du titre, et le Togo se sont neutralisés sur le score de (0-0), en match comptant pour la première journée dans le groupe "C" de la Coupe d'Afrique des nations de football (CAN-2017), disputé lundi à Oyem (Gabon).

Le deuxième match du groupe C, oppose le Maroc à la République démocratique du Congo à partir de 20h00 (heure algérienne).

Mardi, verra l'entrée en lice des équipes du groupe D, avec le déroulement des matchs mettant aux prises le Ghana à l'Ouganda (17h00) et le Mali face à l'Egypte (20h00). APS

Let's block ads! (Why?)

Lire la Suite CAN-2017 (Groupe C - 1re Journée) : la Côte d'Ivoire accrochée par le Togo (0-0)

Les joueurs les plus chers au monde : Mahrez dans le Top 20 avec 67,8 millions d'euros

L'international algérien de Leicester Ryad Mahrez occupe la 17e place au classement des joueurs les plus chers au monde publié lundi par  l'Observatoire du football "CIES" dans sa lettre hebdomadaire et dominé par le Brésilien Neymar devant son coéquipier Messi.

La valeur de transfert du meilleur joueur africain 2016 est estimée à l'heure actuelle à 67,8 millions, selon la même source.

Mahrez (25 ans) dont le contrat avec Leicester court jusqu'en 2020  avait largement contribué à la consécration historique des Foxes la saison dernière.

Le joueur algérien devance des joueurs à l'image du Mexicain Alexis Sanchez (Arsenal), l'Allemand Toni Kroos (Real Madrid), le Polonais Robert Lewandowski (Bayern Munich) ou encore le Gabonais Pierre -Emerick Aubameyang (30e).

Le joueur du big-5 dont la valeur de transfert est à l'heure actuelle la plus élevée est Neymar: 246.8 M Ç. L'attaquant de Barcelone devance nettement son co-équipier Lionel Messi (170.5 M Ç), le transfuge de Manchester United Paul Pogba (155.3 M Ç), ainsi qu'un autre Français: Antoine Griezmann (150.4 M Ç).

Dix joueurs ont une valeur estimée qui dépasse les 100 M Ç.

Les montants record par poste ont été mesurés pour Jan Oblak parmi les gardiens (59.8 M Ç), Raphaël Varane parmi les défenseurs centraux (64 M Ç), Héctor Bellerin parmi les latéraux (70.3 M Ç), Paul Pogba parmi les milieux centraux (155.3 M Ç), Dele Alli parmi les milieux offensifs (110.5 M Ç) et Neymar parmi les attaquants (246.8 M Ç).

Les données présentées dans la Lettre hebdomadaire n° 172 ont été calculées à travers l'algorithme exclusivement mis en place par l'équipe de recherche de l'Observatoire du football CIES.

Depuis 2012, l'Observatoire du football CIES a développé une approche scientifique pour estimer la valeur de transfert des joueurs de football professionnels.

Le modèle statistique par le biais duquel les justes prix sont calculés comprend de nombreuses variables sur les performances (minutes, buts, etc.) et caractéristiques (âge, contrat, etc.) des joueurs, ainsi que des indicateurs tant sur les clubs d'emploi que sur les potentiels recruteurs. APS 

Let's block ads! (Why?)

Lire la Suite Les joueurs les plus chers au monde : Mahrez dans le Top 20 avec 67,8 millions d'euros

Mondial militaire 2017 de football (1re journée) : l'Algérie bat l'Allemagne 2-1

La sélection algérienne militaire de football a battu son homologue allemande sur le score de 2 buts à 1 (mi-temps: 1-0) lundi à Mascate (Oman) pour le compte de la 1ere journée (groupe B) de la 2e Coupe du monde militaire (15-28 janvier).

Les buts de la rencontre ont été inscrits par Abderahmane Meziane (33') et Sofiane Khadir (86') pour l'Algérie, alors que Florian Stahl (62') a marqué pour l'Allemagne.

Lors de la 2e journée prévue mercredi, l'Algérie affrontera l'Iran avant de jouer face à la Corée du Nord vendredi en clôture du 1er tour.

Avant le début de la compétition, le sélectionneur national Mohamed Boutadjine a indiqué que son équipe compte "aller le plus loin possible et jouer le titre si l'occasion se présente".

Le groupe A est composé du pays hôte Oman, de la Guinée, du Bahreïn et de la France. La poule C est formée de l'Egypte, de la Pologne, du Canada et de la Syrie. Enfin, l'Irlande, le Mali, le Qatar et les Etats-Unis composent le groupe D. APS 

Let's block ads! (Why?)

Lire la Suite Mondial militaire 2017 de football (1re journée) : l'Algérie bat l'Allemagne 2-1

dimanche 15 janvier 2017

CAN 2017 : Algérie 2 – 2 Zimbabwe, les Verts frôlent la catastrophe

La sélection nationale de football a complètement raté son entame de compétition dans la 31e édition de la Coupe d’Afrique des nations. Pour sa première sortie, l’Algérie a arraché un nul inespéré face au Zimbabwe (2-2), à l’occasion de la 1ère journée du groupe B de la CAN 2017 disputée dimanche au stade de Franceville.  

Pour une entrée en matière, l’Algérie aspirée à beaucoup mieux. Face à l’adversaire, supposé être, le plus faible de la poule B, les Verts, à deux visages, ont frôlé la catastrophe en arrachant un nul à la saveur d’une défaite.

Une première mi-temps à boublier

La partie a débuté comme il se doit pour l’Algérie après une ouverture du score précoce signée Ryad Mahrez à la 13e minute. Bien servi par son camarade à Leicester City, Islam Slimani, Mahrez dans un exercice qu’il affectionne particulièrement à dribler son vis-à-vis avant de loger le ballon dans la cage adverse.

Alors que ce premier but devait ouvrir d’avantage l’appétit des attaquants algériens, il a eu pour effet de réveiller les Warriors du Zimbabwe qui n’attendaient qu’un petit signe pour sonner le glas.

En effet, 5 minutes après l’ouverture du score, le Zimbabwe est parvenu à niveler la marque. Profitant d’un bon travail de Mushekwi dans l'axe, Mahachi croise son tir et trempe la vigilance de M’Bolhi qui n’a pu que constater les dégâts.

Non satisfait d’avoir égaliser, le Zimbabwe s’est installé dans la moitié du terrain algérienne pour acculer son arrière garde. Après avoir raté plusieurs tentatives annelées par un M’Bolhi bien inspiré, le premier adversaire de l’Algérie dans cette CAN est parvenu à faire le break à la demi-heure de jeu.

Suite à une faute de Belkhiter dans la  surface de vérité, Mushekwi (30’) rend justice à son camarade et permet à son équipe de prendre l’avantage dans ce match.

Complètement assommés par ce coup du sort, les Algériens ont mis du temps à émerger pour tenter de refaire leur retard. Manquant cruellement d’efficacité devant les bois adverses, les Verts ont vendangé trois bonnes occasions sur belles arrêtés pour ensuite rejoindre les vestiaires menés par deux buts à un.

Un léger mieux

La pause citron terminée, les Fennecs sont revenus sur le terrain avec de bien meilleures intentions. Conséquence de sa maigre prestation, Mokhtar Belkhiter a été remplacé par le coach national, Georges Leekens, laissant sa place à Rabie Meftah.

Profitant du repli stratégique de leur adversaire du jour, qui a décidé de procéder par des contres, les Algériens ont pris le jeu à leur compte en s’installant dans la moitié de terrain du Zimbabwe. Une situation qui leur a permis de multiplier les tentatives de revenir à la marque, sans pour autant y parvenir.

Tantôt par Brahimi et tantôt par Slimani, les Verts étaient chaque foi à un cheveu d’égaliser, mais la réussite n’était pas au rendez-vous. La tête smashée de Bensebaini aurait pu faire mouche (60’), mais la transversale en a voulu autrement. Visiblement béni par la chance, le portier du Zimbabwe a été sauvé une nouvelle fois par sa barre à la 73e minute après un mauvais dégagement de l’un de ses défenseurs.

De son coté, M’Bolhi s’est également montré décisif, par deux fois, évitant à l’Algérie de sombrer d’avantage.

Et comme en première mi-temps, l’Algérie s’est tournée vers son homme en forme pour trouver le chemin des filets. Meilleur joueur africain de l’année 2016, Mahrez a pris ses responsabilités lors d’une action individuelle (82’) et réussi à inscrire un doublé synonyme d’un nul inespéré pour l’Algérie.

Si les joueurs algériens ont fait preuves de beaucoup de combativité et de force mentale, notamment pour revenir au score, les craintes concernant le compartiment défensif se sont une nouvelle fois confirmées.

Georges Leekens et l’ensemble de son staff n’ont que trois jours pour retaper le moral des troupes, après ce semi-échec, et trouver les solutions idoines avant d’affronter la Tunisie jeudi prochain (17h00) sur cette même pelouse.

Classement du groupe B :

# ÉQUIPE J G N P BP BC +/- PTS
1 Algérie 1 0 1 0 2 2 0 1
2 Zimbabwe 1 0 1 0 2 2 0 1
3 Tunisie 0 0 0 0 0 0 0 0
4 Sénégal 0 0 0 0 0 0 0 0

Mohamed Kermia

Let's block ads! (Why?)

Lire la Suite CAN 2017 : Algérie 2 – 2 Zimbabwe, les Verts frôlent la catastrophe

CAN 2017 : Algérie 1 – 2 Zimbabwe (score à la mi-temps)

La sélection nationale de football est menée à la marque face au Zimbabwe sur le score de 2 buts à 1  à l’occasion de la 1ère journée du groupe B de la CAN 2017 disputée dimanche au stade de Franceville.

L’Algérie a été la première à ouvrir le score par Mahrez (13’) avant de voir son adversaire du jour égaliser 5 minutes plus tard par Mahachi, avant que Mushekwi ne double la marque, sur penalty, à la demi-heure de jeu.

Le second match de la poule B se jouera à 20h, dans la même enceinte, entre la Tunisie et le Sénégal.

Onze de départ de l’Algérie :

M'bolhi - Belkhiter, Ghoulam, Mandi (cap.), Bensebaïni - Bentaleb, Guedioura, Brahimi, Mahrez - Soudani, Slimani.  

Let's block ads! (Why?)

Lire la Suite CAN 2017 : Algérie 1 – 2 Zimbabwe (score à la mi-temps)