mardi 2 mars 2010

Le footballeur Antar Yahia a épousé Karima Ziani


Une camionnette aux couleurs de l'Algérie s'arrête devant la mairie de Belfort. Deux gros 4x4 derrière. C'est Antar Yahia qui vient officialiser son mariage avec Karima Ziani. Le jeune couple a demandé une certaine discrétion, de peur de provoquer quelques troubles à l'ordre public. Antar Yahia est un super-héros depuis son but historique le 18 novembre dernier contre l'Égypte. Un but qui enverra l'Algérie à la Coupe du Monde en faisant vibrer toute une nation.
Antar Yahia, né à Mulhouse, a grandi à Belfort. Il se marie avec la sœur de son ami de toujours, Karim Ziani, lui aussi sochalien pendant une saison.
Hier, devant la mairie, quelques musiciens sont sortis de la camionnette. Ils ont accompagné le couple jusqu'à la grande salle d'honneur. Vêtu d'un grande cape blanche traditionnelle, Antar Yahia entourait sa future épouse sous les youyous. La scène était un peu étonnante sur la place, devant la mairie, un lundi après-midi. 

Le maire, Étienne Butzbach s'est dit très honoré de célébrer ce mariage en plein débat sur l 'identité nationale. « Les talents de nos cités s'expriment et c'est un vrai motif de fierté », a-t-il lancé, en évoquant le sort d'un autre gamin du quartier des Résidences à Belfort : le comédien Tahar Rahim.
Aujourd'hui Antar Yahia, international algérien, joue à Bochum en Allemagne où il est capitaine. Ziani, lui, joue à Wolfsburg en Allemagne également.
Dimanche, une grande fête privée s'est déroulée à Belfort à la Citadelle. Près de 300 invités étaient de la partie. Hier, la cérémonie civile s'est déroulée en mairie en toute simplicité. Les invités étaient rares, juste les familles et quelques amis très proches. Une autre célébration de mariage devrait avoir lieu en Algérie .
Le défenseur de l'équipe nationale algérienne - c'était son rêve absolu - a appris le football au Racing, à Belfort. Il a grandi dans le quartier des Résidences. Très vite repéré pour ses qualités, il a intégré le centre de formation du FC Sochaux. Il a préféré rejoindre l'Inter de Milan à à sa sortie puis a retrouvé la Ligue 1 française au sein des équipes de Bastia et de Nice.