mercredi 26 mai 2010

USA - République Tchèque (2-4): Les Yankees et Onyewu peu convaincants


Sans ses titulaires indiscutables, laissés au repos, les Etats-Unis se sont montrés bien peu convaincants face à la République tchèque (2-4) mardi à East Hartford (nord-est), à la veille de la communication de la liste des 23.
Les Américains ont montré une fébrilité défensive certaine, avec des erreurs sur les quatre buts encaissés, et Bob Bradley a dû grimacer en voyant la prestation d'Oguchi Onyewu, un des piliers de sa défense qui disputait son premier match depuis sept mois après une sérieuse blessure au genou gauche.
Après l'ouverture du score de Maurice Edu (17e) à la suite d'une très mauvaise sortie du gardien Petr Cech, Onyewu, l'un des rares Américains à évoluer dans un très grand club européen (AC Milan), a été pris en défaut flagrant sur le but du 1-1. Sur un coup franc venu de la droite, il a été devancé de la tête par Tomas Sivok, faisant à peine l'effort de sauter (44). Sorti peu après l'heure de jeu, il a fini avec une poche de glace sur le genou. "C'est bien de revoir "Gooch" sur le terrain, il a fait des progrès tout au long du camp d'entraînement", s'est borné à indiquer Bradley.
A la veille d'annoncer sa liste, le sélectionneur avait choisi de ne pas utiliser ses "stars" (Tim Howard, Landon Donovan, Clint Dempsey, Jozy Altidore, Carlos Bocanegra) pour faire le tri dans son effectif face à une équipe tchèque jeune, en reconstruction et dans l'ensemble plutôt innoffensive. A ce jeu, Clarence Goodson derrière, DaMarcus Beasley au milieu et Hercules Gomez devant, buteur de la tête à la 66e minute, ont certainement marqué des points.
Le but de Gomez a répondu à celui de Jan Polak (58), intervenu après une passe inspirée de Lafata, grâce à un peu de naïveté défensive de la part de Heath Pearce. Les Tchèques ont ensuite creusé l'écart sur un cafouillage défensif des Américains, du genre de ceux qui ne pardonneront pas au Mondial.
Aussi mobiles que des cônes de circulation sur la construction de l'action, ils ont par deux fois été incapables de dégager le ballon dans leur surface. Le cuir a fini par trouver le pied gauche de Fenin puis les filets (77).
Les Tchèques ont porté le coup de grâce dans le temps additionnel (90+2) quand le jeune Necid, 20 ans, a profité d'une grossière erreur d'appréciation d'Edu sur une balle aérienne pour filer au but et tromper Brad Guzman.
Les Etats-Unis disputeront leur dernier match de préparation sur leur sol samedi à Philadelphie contre la Turquie, avec ce qui ressemblera sûrement à leur équipe-type du Mondial, avant leur ultime rendez-vous de réglage le 5 juin contre l'Australie à Roodepoort (Afrique du Sud). AFP