mercredi 16 juin 2010

Boudebouz: "Nous pouvons battre l'Angleterre ..."

L'attaquant algérien Ryad Boudebouz a estimé que l'équipe algérienne a toutes les chances de s'imposer contre l'Angleterre le 18 juin à Cape Town pour le compte de son second match du Mondial sud-africain, si elle fait preuve plus de percussion et d'agressivité dans tous les compartiments de jeu. "Nous savons que nous avons des chances de les battre. Et si nous mettons toute l'agressivité et la percussion nécessaires, je pense que nous pouvons les battre", a affirmé à la presse le jeune international algérien avant la première séance d'entraînement effectuée mardi par les Verts au complexe UGU Sports.
Boudebouz, qui a reconnu que le match sera difficile, ne se départit pas pour autant de son assurance et de son optimisme en déclarant que "l'Angleterre est une équipe de football comme une autre et que ce sont des humains. Il n'y aucune raison pour ne pas croire que nous pouvons les battre car la force de la sélection algérienne, c'est son mental et son agressivité".
Revenant sur le match perdu contre la Slovénie, le néo-international qui est pressenti pour faire son entrée au cours du match de vendredi, a regretté que l'équipe nationale ait perdu de "cette manière" et que le résultat du match n'était pas logique. "Nous savons que nous avons fait une erreur et que le résultat n'était pas logique. Maintenant, il va falloir se rattraper. Ce n'est qu'un match de perdu. Tout le monde doit se mobiliser pour gagner ce match", a-t-il souligné.
Boudebouz a indiqué, en outre, qu'en dépit de cette déception l'ambiance au sein de l'équipe est "très bonne" et que tout le monde est "conscient de ce qu'il faut faire si l'on veut garder une chance pour se qualifier au second tour".
Interrogé sur le fait de disputer à son âge (20 ans) son premier match de coupe du Monde, le maître à jouer de Sochaux a déclaré qu'il pensait plus au groupe qu'à lui-même. "Je ne pense pas à moi, je pense pour le groupe. Le plus important est de gagner ou de prendre un point parce que c'est très important et après cela je vais me rendre compte de tout ce qui m'arrive maintenant". APS