mercredi 9 juin 2010

J-4 avant Algérie-Slovénie: sérénité et concentration maximales au sein de l'EN

Plus que quatre jours avant les grands débuts de l'équipe nationale de football en coupe du Monde et le moment est à la concentration et à la mobilisation pour l'entame de cette grande aventure pour laquelle les joueurs nourrissent de grandes ambitions, comme en témoignent l'ambiance exceptionnelle et l'état d'esprit qu'affiche l'ensemble du groupe de Rabah Saâdane. Qu'ils soient titulaires affirmés ou remplaçants, les Verts semblent baigner dans une sérénité totale, affirmant tous qu'ils sont à la veille d'une grande compétition qu'ils ne veuillent "en aucun cas" rater pour confirmer le grand retour de l'Algérie dans le concert du football mondial et honorer les couleurs nationales. "C'est un moment extraordinaire et tout le monde est mobilisé pour faire du retour de l'Algérie en coupe du Monde un événement particulier", souligne Karim Ziani, précisant que les Verts sont décidés "plus que jamais" à honorer la réputation du football algérien en dépit de la complexité de la tâche qui les attend.
Ziani: " C'est un moment extraordinaire"
"Nous sommes tous conscients que ce ne sera pas une sinécure face à des équipes assez difficiles, mais nous aussi nous avons des arguments à faire valoir dans ce groupe, à commencer par le match contre la Slovénie qu'il ne faut en aucun cas rater", enchaîne Nadir Belhadj, le latéral gauche de la défense algérienne.
Cette rencontre contre les Slovènes, les joueurs algériens affirment qu'ils l'aborderont avec un esprit de "guerriers", car c'est une rencontre d'une "importance capitale" qui déterminera le reste du parcours de l'équipe algérienne. "Nous sommes face à une simple équation car ce match constitue un tournant. Il faut, coûte que coûte, le gagner car un bon résultat nous ouvrira les portes de la qualification au second tour", souligne le néo-international Ryad Boudebouz, le plus jeune joueur des Verts, précisant que les joueurs sont conscients de cette donne et qu'ils feront tout pour concrétiser cet objectif.
Le néo-international algérien signale que l'équipe renferme des joueurs qui "n'ont rien à envier à ceux des formations adverses" et qu'en football, "les noms et les réputations ne suffisent pas lorsque vous avez en face de vous une équipe déterminée comme le sera Inchallah notre équipe", poursuit-il.
Même sentiment chez Rafik Saïfi, le vétéran de l'équipe, qui affiche également une détermination à toute épreuve et une sérénité inébranlable. "Nous sommes concentrés au maximum et nous sommes au fait de tout ce qui se dit sur notre équipe. Ce que je peux vous assurer c'est que tout le monde est mobilisé pour honorer le maillot national. J'espère simplement que la chance sera de notre côté, car cet aspect joue énormément dans des circonstances pareilles", souligne l'attaquant des Verts.
Saïfi qui fait office de leader de l'équipe, en dépit de son statut de remplaçant, n'occulte pas la complexité de cette tâche face aux équipes qui constituent le groupe C. "Nous savons à quoi nous nous attendons. C'est sûr que ce sera difficile et tout peut arriver. Mais j'espère que nous serons bien présents le jour J et que nous allons défendre crânement nos chances pour honorer les couleurs nationales", affirme t-il.
Les récents résultats enregistrés par l'équipe slovène en match amical ne semble pas effrayer outre mesure les coéquipiers de Madjid Bouguerra qui, tout en reconnaissant la valeur de cette équipe, n'en font pas une montagne insurmontable. "Certes c'est une bonne équipe qui joue un football très offensif et efficace et nous avons eu à le constater en visionnant son jeu, mais nous aussi nous pouvons les contrer car nous aussi nous avons nos propres arguments", a précisé le défenseur algérien, signalant que si l'équipe joue sur sa propre valeur, elle sera aussi difficile à battre.
La victoire contre les Emirats arabes unis en match de préparation disputé le 5 juin à Furth en Allemagne, a fait "énormément de bien" aux hommes de Saâdane après une période de "vaches maigres" qui s'était soldée par quatre défaites consécutives, et ce comme l'illustre l'avant-centre des Verts, Abdelkader Ghezzal. "C'est indéniable, le sourire est revenu même si on n'a jamais douté de nos capacités. Cette victoire nous donne encore envie de continuer sur cette voie. Même si elle a été acquise difficilement, elle a tout au moins prouvé que nous sommes capables de nous battre et de gagner", explique l'attaquant des Verts.
Ghezzal n'occulte pas pour autant le problème de l'efficacité de la ligne d'attaque qui, espère-t-il, sera résolu en coupe du Monde. "C'est un problème qui a trop duré et il faut reconnaître aussi que nous n'avons pas eu beaucoup de chance", signale l'avant-centre de Sienne, rappelant au passage que l'équipe s'était créée beaucoup d'occasions et que "c'est cela le plus important". "Nous avons joué offensivement et nous avons eu plusieurs fois la possibilité de marquer des buts. J'espère simplement que nous allons retrouver toute notre efficacité avec en sus un petit brin de chance contre la Slovénie", enchaîne-t-il.
Pour plusieurs observateurs, si la sélection algérienne retrouve la plénitude de ses moyens et joue avec le même état d'esprit que lors des éliminatoires, "elle peut créer une véritable sensation en coupe du Monde". La presse étrangère, qui a suivi la séance d'entraînement qui s'est déroulée mercredi en fin de matinée dans le complexe d'UGU, est catégorique sur ce sujet. "L'équipe algérienne constitue un bloc collectif solide. Je l'ai vue contre la Côte d'Ivoire en coupe d'Afrique des nations et je peux vous assurer qu'elle avait été ce jour-là très impressionnante. Si elle joue au même niveau ce sera très dur pour les équipes de son groupe", estime une journaliste de la chaîne TV sud-africaine "Super Sports Channel". La consœur sud-africaine pense que l'équipe algérienne renferme d'"excellentes individualités" qui peuvent faire la différence à tout moment pour peu qu'elle joue comme elle l'a fait contre les coéquipiers de Drogba.
Les Verts ont effectué mercredi leur deuxième séance d'entraînement au complexe d'UGU. Une séance à huis-clos de plus de deux heures, interdite à la presse, qui, selon quelques indiscrétions, a permis au coach national de peaufiner le schéma tactique avec lequel les Verts vont évoluer contre les Slovènes le 13 juin à Polokwane.APS