lundi 14 juin 2010

Mondial 2010 - Algérie - Slovénie, les notes


Comme on s’y attendait, la rencontre entre l’Algérie et la Slovénie n’a pas atteint les sommets en terme de spectacle. Néanmoins, la partie a été très engagée et on a pu voir de temps à autre du beau football. Voici les évaluations de tous les joueurs ayant pris part à cette rencontre.

Algérie :


Chaouchi (4):
 Surpris par une frappe plutôt anodine de Koren, le portier algérien a malheureusement  relâché le ballon causant la défaite des siens. Pourtant, durant tout le match il s’est montré vigilat et attentif en dirigeant également bien sa défense. Une première en coupe du monde que  le jeune portier de l’ES Sétif n’oubliera pas de sitôt.

Belhadj (5) : Un match intéressant comme souvent pour l’ancien lensois. Fidèle à lui-même, toujours aussi percutant et volontaire sur son côté gauche, il a été sans doute l’algérien le plus dangereux comme en témoigne son coup franc parfaitement placé à la 5e minute. Défensivement pas très sollicité, il a néanmoins tout réussi proprement. Il s’est éteint au fil de la rencontre comme la plupart de ses coéquipiers.

Yahia (4,5) : Un peu moins en vue que d’habitude, le nouveau capitaine de la sélection s’est contenté de minimum dans sa tâche. Au marquage de Novakovic, Anthar ne s’est jamais senti perturbé par l’attaquant de Cologne.

Bougherra (5,5) : Il a été bien meilleur en seconde mi-temps, se montrant très à l’aise dans ses interventions. Positionné sur le couloir droit malgré quelques bonnes intentions offensives, Madjid n’a pas su apporter sa ténacité comme il faut. Il aurait pu égaliser à quelques minutes de la fin sur un lob un peu trop élevé.

Halliche (6) : Véritable patron de la défense, il a su encore imposer son imposant physique. Très serein, et toujours bien placé il constitue une réelle assurance dans l’axe de la défense. Sa tête un peu trop croisée sur un corner de Ziani en fin de première période aurait pu être décisive.

Kadir (4) : la surprise du chef n’eut pas l’influence voulue au milieu de terrain, très sollicité par ses coéquipiers notamment en seconde mi-temps, il a manqué de percussion et de dynamisme pour percer le verrou slovène. On attend certainement plus de vivacité du Valenciennois. Remplacé tout en fin de match parGuedioura (pas noté) qui ne pouvait guère faire mieux.

Yebda (6,5) : On ne savait pas à quoi s’attendre de son association avec Mehdi Lacen, même si leurs profils sont complémentaires.  Yebda, s’est avéré un vrai régulateur du jeu algérien. Impeccable dans ses interventions, agressif au bon sens du terme, il a bien lu les trajectoires, a joué sobre et juste. Un match plein pour le milieu de terrain de Portsmouth qui a toujours joué dans le sens du jeu. Sa frappe à la 56e après un effort individuel manquait un peu de puissance, mais témoigne bien de ses bonnes intentions.

Lacen (4,5) : Peu en vue aujourd’hui , Lacen peut certainement apporter plus dans le jeu offensif. Un peu trop simpliste et malgré son jeu spontané, il s’est contenté de bien défendre. Une seule ombre au tableau, il aurait pu sortir plus tôt et empêcher la frappe décisive de Koren.

Ziani (6) : Remuant et volontaire, il aurait pu pencher la balance en faveur des Fennecs. Il a été sans doute victime du manque de mouvements et de décrochage de ses coéquipiers. Il s’est procuré une belle occasion mais a manqué de détermination.

Matmour (4) :
 Toujours aussi à l’aise techniquement il peine néanmoins a  donné plus dans le jeu offensif. Il s’est éteint progressivement au fil de la rencontre après une première période ponctuée par quelques frappes.  Son entente avec Djebbour n’a pas été concluante remplacé après le premier but par le vétéran Saifi (non noté) qui a plus joué comme attaquant de pointe sans grande réussite. Une attaque à revoir.

Djebbour (4) : Malgré de bonnes intentions, et un bon placement, il a manqué de soutien dans la zone de vérité. Très peu d’actions à exploiter logiquement remplacé par Ghezzal (3) qui a été plus pesant mais victime de quelques erreurs impardonnables. Il a logiquement été expulsé à quinze de minutes de la fin.

Slovénie :

Handanovic (6.5) :
 Il a effectué deux arrêts décisifs. En début de rencontre, sur un coup franc de Belhadj et en fin de partie dans un duel avec Ziani. Pour le reste, il n’a pas eu grand-chose à faire.

Jokic (6.5) : L’ex Sochalien a livré un match plutôt correct. Sur son côté, il a su remporter la plupart de ses duels avec Karim Matmour et dans les relances il a été irréprochable. 

Suler (5.5) : Le défenseur central slovène n’a pas été très impressionnant. Malgré sa grande taille, il a eu du mal à s’imposer sur les actions aériennes. Il a commis aussi quelques fautes aux abords de sa surface. Mais sans conséquence.

Cesar (6.5) :
 Il réussit une intervention précieuse dans sa surface en fin de première période. D’autre part, le Grenoblois a su jouer propre et simple. Il a été rassurant en somme.

Brecko (5) : Il a passé un après-midi assez délicat face à Nadir Belhadj. Assez lent, il s’est souvent fait prendre de vitesse. Pour commencer, il n’a eu d’autres choix que de commettre des fautes mais avec intelligence et sans prendre de jaune.

Radosavljevic (5.5) : Placé devant sa défense, il a été aussi de remplir aux mieux son rôle de milieu défensif. Mais on l’a senti un peu hésitant. Face à la technique algérienne, il a lui aussi été contraint de durcir son jeu. Remplacé par Komac (pas noté) à trois minutes de la fin.

Koren (7) : Le capitaine slovène a sorti le match qu’il fallait. Concentré et appliqué, il a joué juste. Et c’est par lui que le salut est venu en fin de rencontre. Il a eu le mérite de prendre une initiative de loin et ç’a a payé avec l’aide, il est vrai, de Fawzi Chaouchi.

Kirm (6) : On l’a surtout vu sur les coups de pied arrêtés mais dans le jeu il n’a pas été très présent. Lorsqu’il a eu la balle, il a rarement servi ses attaquants dans de bonnes conditions. Cela dit, il s’est sacrifié en venant souvent aider ses défenseurs.

Birsa (6.5) : Le milieu de terrain de l’AJ Auxerre a été satisfaisant. Ses prises de balles, ses accélérations et aussi ses frappes ont été très intéressantes. Il aurait pu ouvrir la marque en fin de première période sans l’excellent arrêt de Chaouchi. Il a laissé sa place àPecnik (pas noté), qui n’a pas eu le temps qu’il espérait pour pouvoir s’exprimer.

Dedic (5) : Placé en attaque au côté de Novakovic, il a été carrément invisible. Ses coéquipiers ont eu du mal à les trouver et les rares ballons qu’il a reçus, il n’a pas su bien les exploiter. Kek l’a remplacé par Ljubijankic (5.5) en début de deuxième période. Ce dernier n’a pas été plus volontaire.

Novakovic (5.5) : Censé être le slovène le plus dangereux, le joueur du FC Cologne a été peu performant à l’occasion de cette partie. Au milieu de la défense algérienne, il a eu du mal à bien se positionner et faire les appels qu’il fallait. Il était bien en deça de son niveau habituel. 
In Goal.com