mardi 8 juin 2010

Saâdane : «Une chance»

Après 24 ans de disette, la sélection algérienne retrouve les douces saveurs d'une Coupe du monde, avec à sa tête le charismatique Rabah Saâdane. Déjà présent dans le staff technique des Fennecs en 1982 et en 1986, le technicien algérien aborde ce Mondial avec beaucoup de prudence et d'incertitudes.
Dans un entretien accordé auParisien, il se montre lucide : «Notre effectif n'a aucune expérience. On n'a pas encore le fond de jeu d'une machine qui tourne (...) Le premier match contre la Slovénie sera déterminant. Si on le gagne, on pourra parler. Dans ce genre de tournoi, si vous gagnez le premier match, vous avez 50 % de chances de passer. Sinon, on ne sera pas dans de bonnes dispositions psychologiques contre l'Angleterre.» Saâdane est aussi revenu sur les chances réelles de son équipe de réaliser quelque chose durant cette Coupe du monde. «Ça me paraît difficile. Le potentiel est là, mais la stabilité manque. Dès qu'il y a un problème, c'est l'entraîneur qui paie, a-t-il expliqué. L'Algérie retrouvera l'Angleterre, les Etats-Unis et la Slovénie dans le groupe C. «C'est un événement exceptionnel et une chance