jeudi 4 novembre 2010

Lens : La piste Djabou

Le mercato d’hiver débute dans un peu plus d’un mois en Europe et les clubs se tiennent déjà prêt. Notamment le RC Lens qui suit de très prêt Abdelmoumene Djabou, le milieu de terrain international algérien de l’ES Sétif.
Abdelmoumene Djabou. Un nom qui ne dit pas grand chose à ceux qui ne s’intéressent pas au football algérien. Mais ceux-ci feraient bien de le retenir car le milieu de terrain de l’ES Sétif a tapé dans l’oeil de nombreux clubs européens, à commencer par Lens.
Toujours à l’affut de la moindre opportunité à moindre coût en vue du mercato d’hiver, les Sang et Or, qui se tournent régulièrement vers l’Afrique pour trouver la perle rare, ont trouvé la solution. Et elle vient donc du Maghreb. Selon la presse locale, en effet, le club artésien aurait pris contact avec l’ES Sétif au sujet de la pépite algérienne Abdelmoumen Djabou (23 ans). International algérien depuis peu, celui que l’on surnomme le "Messi Algérien" est considéré comme l’un des grands espoirs du football algérien et possède un profil qui n’est pas sans rappeler Mathieu Valbuena.
Lens n’est pas seul
Une information confirmée par le président de l’ES Setif, Abdelhakim Serrar au quotidien Liberté. "Effectivement, j’ai reçu plusieurs coups de fil de la part de certains managers français, se présentant comme des recruteurs de clubs français. Ils cherchaient souvent à s’informer sur la situation administrative du joueur. En clair, ils veulent savoir s’il est libre en fin de saison pour engager des contacts directement avec lui. En ce qui concerne le club lensois, des émissaires m’ont déjà téléphoné, mais pour le moment il n’y a rien de concret. C’est juste une reprise de contact. Récemment, j’ai appris qu’ils vont envoyer un des leurs pour superviser le joueur", a expliqué le patron des Aigles Noirs.
Un émissaire du club artésien aurait d’ailleurs observé le vif et technique milieu de terrain et devrait revenir à l’occasion de la Coupe des Coupes de l’UNAF. Mais Lens, dix-neuvième de Ligue 1, a d’autres chats à fouetter pour le moment. Pas sûr que les Sang et Or, à la peine financièrement et sportivement, puissent aller chercher la nouvelle merveille du football algérien.