lundi 1 novembre 2010

Mazembe Trop Puissant



Le TP Mazembe est à nouveau champion d’Afrique. Au terme de la manche aller de la finale de la Ligue des Champions, les Congolais ont atomisé une Espérance de Tunis qui n’a plus rien à espérer. 5-0, les Sang et Or ont sombré dans une finale gâchée par un arbitrage douteux.

L’affaire est entendue : sauf miracle, le TP Mazembe va conserver son titre de roi d’Afrique, le quatrième de son histoire. Il faut dire que l’Espérance de Tunis n’a pas fait le poids face à des Congolais survoltés qui ont survolé cette finale aller de la Ligue des Champions (5-0).
Les Tunisiens, victimes d’un arbitrage douteux et réduits à dix dès la 24ème minute à la suite de l’expulsion du défenseur Benmansour, se sont effondrés en seconde mi-temps. Mais lorsque Benmansour voit rouge, l’affaire est déjà pliée. Les Sang et Or sont déjà menés depuis la 19e et ce but de Kasongo, visiblement hors jeu. Les choses continuaient ensuite de se gâter pour le camp espérantiste : lancé en profondeur par Singuluma, Kabangu était retenu par Derbali, rentré à la place de Darragi (sous le coup d’une suspension), et se laissait tomber dans la surface. Le penalty était transformé par Kaluyituka, qui prenait Naouara à contre-pied (44e, 2-0). Les hommes de Lamine N’Diaye avaient fait le plus dur avant la pause ; ils allaient enfoncer le clou ensuite.


Une finale retour pour du beurre
Au retour des vestiaires, les Corbeaux ne faiblissaient pas et finissent par corser l’addition. Leur buteur zambien, Given Singuluma (55e, 59e) faisait coup double avant que Kasongo n’assomme pour de bon les Tunisiens (75e). Seul Msakni, par trois fois (79ème, 80ème, 84ème), inquiétait quelque peu Kidiaba, resté sur ses gardes après avoir célébré par une danse bien à lui les buts de son équipe.

Avec cette victoire par cinq buts d’écart, le Tout Puissant Mazembe est virtuellement assuré de conserver son titre remporté l’an dernier aux dépens des Nigérians d’Heartland. Le match retour à Radès, samedi 13 novembre, ne sera qu’une formalité pour les Corbeaux. Source