lundi 3 janvier 2011

Hassan Yebda, le métronome napolitain

Cesar Maldini l’a bien dit lors du mondial, « Yebda perd son temps à Portsmouth… » Attirant le regard de plusieurs recruteurs, Hassan Yebda, n’est pas du genre à se précipité, il a pris tout son temps, pour choisir une destination et un club ambitieux. Ce Franco-Algérien, aux origines Kabyles, comme un certain Zidane, gagne à être connu et reconnu.

« Par son physique imposant et sa vision du jeu, il a su ramener un plus à l’équipe. C’est un joueur très important dans mon dispositif », c’est par ces propos que Walter Mazzari a qualifié son joueur, Hassan Yebda. Arrivé à Naples en aout dernier, les débuts de l’international algérien, ont été quelque peu laborieux, à cause de sa méforme physique due essentiellement à sa participation avec l’Algérie au mondial. C’est peu à peu, qu’il a su s’imposer dans l’effectif napolitain, réalisant de bonnes prestations lors de l’Europa League, Mazzari décide alors de lui faire confiance pour les matchs de Série A, en le faisant jouer onze fois, dont six comme titulaire.

Hassan Yebda mène sa carrière d’une façon très pragmatique, sous l’œil avisé de son grand frère, qui est son agent. C’est à l’AJ Auxerre qu’il fait ses classes, né en 1986 à Saint-Maurice, dans le Val de Marne, il intègre le centre de formation de l’AJA à 14 ans. Il évolue dans l’équipe réserve en CFA, jusqu’en 2006, où il est transféré au Stade Lavallois en Ligue 2, pour gagner du temps de jeu et s’aguerrir. Il y restera une saison, puis il traversera une période délicate dans sa jeune carrière, puisque son contrat avec l’AJA, a été rompu. C’est ainsi qu’il se retrouve au Mans, mais il n’intégrera le groupe pro qu’a la mi-saison.

A la fin de saison 2008, il décide de changer d’air, et c’est le Benfica Lisbonne qui l’accueille, et où, il réalise une excellent saison, avec 34 matchs à son actif et sept buts marqués. Il attire les convoitises des clubs anglais. Il sera prêté pour la saison, 2009-2010 à Portsmouth, où il participe à la finale de la Cup Anglaise à Wembley, perdue face à Chelsea. Le club par la suite, fera face à une saignée de son effectif, suite à la décision de relégation pour cause d’endettement. Yebda atterrit au Napoli, à la grande joie des supporters napolitains et algériens, qui ont découvèrent en lui, un maestro au milieu du terrain.

Son arrivée chez les Verts

Après le changement de loi au niveau de la FIFA, concernant les joueurs qui ont évolué dans des sélections moins de 21 ans, et désirant changer de sélection, comme Yebda qui a porté le maillot des Bleus, l’ex-sélectionneur algérien Rabah Saâdane, saisi cette opportunité pour convoquer Yebda en équipe d’Algérie. Sa première titularisation, c’était le 19 octobre 2009 à Blida face au Rwanda, depuis il est devenu une pièce maitresse dans le système de jeu algérien. Adopté très vite par le public, il devient une star en Algérie, comme tous ses coéquipiers en sélection, surtout après la formidable épopée des qualifications à la CAN et le Mondial 2010. Jamais avare d’efforts sur le terrain, il a reçu les compliments de Saâdane : « Yebda est un joueur valeureux ».

Actuellement, plusieurs clubs désirent le recruter en rachetant son contrat au Benfica Lisbonne, auquel il est toujours lié. L’Athletico Madrid est en concurrence avec Naples, mais il semblerai que le club napolitain à une longueur d’avance sur l’autre club de Madrid, selon le site sportif italien, Itasport.