mardi 4 janvier 2011

ZVUNKA « CHOQUÉ », BOUGHERRA PRÉCISE

Dans un SMS envoyé à Victor Zvunka, Madjid Bougherra nie les propos qui lui sont prêtés par Le Buteur à propos du technicien français, écarté de la course au poste d'entraîneur de l'ES Sétif.


Cité par Le Buteur dans son article à charge concernant Victor Zvunka, Madjid Bougherra a contacté lundi par SMS son ancien entraîneur au FC Gueugnon. Dans son message, l'international algérien nie les propos qui lui sont prêtés par le quotidien sportif, d'après lesquels les deux hommes avaient eu des mots à propos du Ramadhan. « Ils m'ont interrogé sur vous, je leur ai dit texto "Bon entraîneur, très travailleur, mais d'un point de vue professionnel, le courant ne passe pas" », a dit Bougherra à l'ancien coach de Guingamp.  



Victor Zvunka ne sera pas le prochain entraîneur de l'Entente de Sétif. Le technicien français a appris via la presse algérienne les raisons pour lesquelles il avait été écarté. « Des origines juives et il n'aime pas les Arabes », avait relayé relaie lundi Le Buteur, faisant état des réserves émises par l'ESS. Contacté par Blogolo, l'ancien coach de Naval ne cache pas son dégoût. « Mon père était d’origine hongroise mais je ne suis pas Juif. Et même si je l’étais ! Mon frère est marié avec une juive tunisienne et il est en ce moment Israël. Peut être que tout cela vient de là… », explique-t-il, se disant « choqué ». 


Parmi les griefs lancés à son encontre, sa prétendue prise de bec avec Madjid Bougherra à propos du Ramadhan, au temps où il dirigeait le joueur au FC Gueugnon. Là encore, l'intéressé proteste. « Avec Bougherra il n’a jamais été question d’un souci en rapport avec le Ramadhan. S’il ne jouait pas, c’était par choix tactique. Il voulais jouer milieu de terrain et, pour moi, ce n’est pas un milieu. Suite à ça, il est parti au Royaume-Uni et a joué défenseur central. Et vu ses performances, je pense que je ne m’étais pas trompé… »