jeudi 26 février 2015

Infrastructure : Pelouse naturelle pour le stade Zabana d’Oran ?

stade-zabana-oran-pelouse

Publié le 26 février 2015 à 17:19 par Amar K


Le stade Ahmed-Zabana d’Oran pourrait être doté à nouveau d’une pelouse en gazon naturel pour remplacer celle en synthétique posée depuis plusieurs années et dont l’état se dégrade de plus en plus, a appris l’APS jeudi auprès de Badreddine Gharbi, Directeur de la jeunesse et des sports (DJS) de la wilaya d’Oran.


« On va soumettre une proposition à la tutelle pour doter le stade Zabana d’une pelouse naturelle, qui viendrait remplacer l’actuelle en synthétique dont l’état se détériore sérieusement », a indiqué Gharbi.


« Ce sera notre première option en vue du changement de la pelouse de ce stade, car en cas d’une suite défavorable, on optera pour une nouvelle pelouse en synthétique, mais de meilleure qualité », a-t-il précisé.


Le stade Zabana, d’une capacité d’accueil de plus de 30.000 places, possédait une pelouse naturelle lors des années 1990. Devenant toutefois impraticable, elle a été remplacée par une autre en gazon artificiel après que l’enceinte a été fermée pendant une longue période.


La pelouse actuelle, sur laquelle s’est déroulée la finale de la coupe d’Afrique des moins de 20 ans en mars 2013, est devenue un véritable danger pour la santé des joueurs, selon les responsables des deux clubs oranais, le MC Oran et l’ASM Oran, dont leurs équipes y ont domiciliées en championnat de Ligue 1.


Le DJS d’Oran a précisé en outre qu’une décision finale sera prise avant la fin de l’exercice en cours pour entamer l’opération du changement de la pelouse durant l’intersaison.


Plusieurs stades du pays, à l’image de ceux de Sidi Bel Abbès, de Tiaret et de Relizane, étaient dotés de pelouses en herbe, mais elles ont été enlevées et remplacées par du synthétique.


APS



Respectez-vous les uns les autres dans vos commentaires et merci de rester dans le sujet de l'article, faute de quoi la modération se permet de supprimer les messages et/ou de bannir les utilisateurs concernés.