samedi 21 février 2015

Ligue 2 – Mise à jour : L’O Médéa trébuche, le MC Saida se relance

photo_l2_21022015

Publié le 21 février 2015 à 07:48 par M-A D


L’O. Médéa a manqué une belle occasion de monter sur la troisième marche du podium après le nul concédé à domicile face à la lanterne rouge l’AB Merouana (0-0), tandis que le MC Saida se relance dans la course à l’accession grâce à un succès étriqué contre l’A Boussaâda (1-0) vendredi lors de la mise à jour du calendrier du championnat de Ligue 2 Mobilis de football.


> Ligue 2 : Classement


L’OM qui restait sur une belle victoire contre l’US Chaouia (2-0) s’est montré incapable de trouver la faille dans la défense de Merouana malgré sa domination des débats.


Un score de parité qui n’arrange pas les affaires des coéquipiers de Drifel qui ambitionnaient de rejoindre le DRB Tadjenant à la troisième place. En revanche, c’est un précieux point pour l’ AB Merouana qui lutte pour sa survie.


Le MC Saida a réalisé de son côté une bonne opération après sa victoire contre l’A Boussaâda (1-0). Un but inscrit par Seddik à l’heure de jeu a permis aux Mouloudéens, dirigés désormais par Samir Boudjaraane, de se hisser à la cinquième place à deux longueurs du podium et avec un match en moins contre l’O Médéa.


Le troisième match en retard au programme ce vendredi entre deux anciens pensionnaires de Ligue 1 entre le WA Tlemcen et le CA Bordj Bou Arreridj n’a pas connu de vainqueur. Les Zianides pensaient avoir fait le plus difficile en ouvrant la marque par Krachai à la 76e minute, mais c’était sans compter sur l’abnégation des hommes de Abdelkrim Bira lesquels ont égalisé à quatre minutes de la fin par Bouguelmouna .


Avec ce résultat de parité, le CABBA rejoint un trio composé de l’OM, le MCS et l’USC à la quatrième place (28 pts), tandis que le WAT a laissé filer une bonne opportunité pour se rapprocher un peu plus du groupe de tête et reste à la 11e place.


APS



Respectez-vous les uns les autres dans vos commentaires et merci de rester dans le sujet de l'article, faute de quoi la modération se permet de supprimer les messages et/ou de bannir les utilisateurs concernés.