samedi 21 mars 2015

Nissan Algérie : La nouvelle gamme exposée

Nissan Algérie, représentant du constructeur automobile japonais Nissan, a exposé mercredi dernier sa nouvelle gamme de voitures au premier jour du Salon international de l’automobile d’Alger.



Il s’agit du tout nouveau Nissan Qashqai, la nouvelle version de sa citadine, la Micra et le légendaire supercar GT-R. Voiture la plus emblématique de Nissan, la GT-R peut atteindre 0 à 100 km/h en 2,7 secondes seulement.


La puissance brute de son 3,8 litres bi-turbo V6 est combinée à un exceptionnel plaquage au sol et une maniabilité inégalée. La domination de Nissan dans le segment des crossovers est notamment renforcée par le nouveau Qashqai. Equipé d’un moteur essence de 1.6 litre dci, ce modèle est doté d’un système de freinage antiblocage, d’un répartiteur électronique de freinage et d’un système d’assistance au freinage. Urbain par nature, ce crossover est également disponible en motorisation 4x2.


Considérée par plusieurs conducteurs comme étant une citadine par excellence, la nouvelle Micra est dotée, quant à elle, de 2 airbags et des systèmes ABS et EBD pour garantir une sécurité optimale. Côté motorisation, la citadine à succès est équipée d’un moteur essence de 1.2 litre à double arbre à cames développant 80 chevaux. Outre le lancement de ces trois nouveautés, les visiteurs peuvent aussi découvrir d’autres modèles introduits sur le marché en décembre dernier, à savoir les nouveaux X-Trail, Juke et la Sunny 2015.


Présent au salon d’Alger, Kazutaka Nambu, vice-président ventes et marketing de la région Afrique, Moyen-Orient et Inde chez Nissan, a affirmé que ces nouveautés confirment «l’engagement et le niveau d’ambition» du constructeur nippon en Algérie,

deuxième gros marché de Nissan après l’Afrique du Sud, lequel demeure «un marché porteur et en pleine croissance».


Interrogé par ailleurs sur les prix de la nouvelle gamme de véhicules, Sofiane Hasnaoui, directeur général de Nissan-Algérie, a fait savoir que les tarifs déterminés par divers paramètres, dont la fluctuation du dollar par rapport à la monnaie nationale, sont «les plus justes qui soient».




Grâce à une vingtaine de modèles, Nissan Algérie a commercialisé 12 545 véhicules l’année précédente et atteint 3,8% de parts de marché, et ce, malgré une baisse de la demande globale du marché. Ces ventes se sont effectuées à travers un réseau de distribution nouvellement restructuré et recentré à 36 agents, répartis sur tout le territoire algérien.