mardi 17 novembre 2015

Brèves...

Citroën : Le constructeur fête sa 500 000e C4 produite à Mulhouse

L’usine de Mulhouse a célébré la semaine dernière sa 500 000e C4. Pour fêter comme il se doit cet événement, le constructeur français a choisi le pilote de Citroën Racing, Sébastien Loeb, détenteur de 9 titres de champion du monde WRC, dont 4 au volant d’une C4 WRC, pour remettre les clefs de la toute nouvelle voiture au client.

La sortie de la chaîne de la 500 000e Citroën C4 témoigne donc du succès de ce modèle toujours apprécié pour ses qualités routières et son confort. Avec plus de 2,5 millions d’exemplaires vendus dans le monde depuis son lancement en 2004, la Citroën C4 séduit toujours grâce à ses prestations remarquables.

Renault : Un autre modèle sera fabriqué en 2016 à l’usine d’Oran
Un nouveau modèle de la marque pourra sortir de Renault Production d’Oran l’année prochaine. L’annonce en a été faite mercredi dernier par le ministre de l’Industrie et des Mines, Abdeslam  Bouchouareb, lors d’une visite qu’il a effectuée mercredi dernier à Aïn Defla.

L’usine Renault, «qui a réalisé un succès dès la première année d’activité, compte amorcer une nouvelle étape par la réalisation d’un nouveau modèle à partir de 2016», a précisé le ministre, sans donner plus de détails sur le modèle. En attendant l’arrivée de ce dernier, le constructeur automobile doit tout d’abord renforcer la sous-traitance. Et à ce titre, il est à rappeler qu’en plus de «Joktal», trois nouveaux sous-traitants accompagnent le développement de l’intégration locale. «Martur Algérie» fournira les sièges dès janvier prochain, «Sitel», une collection de 10 câblages à partir de fin 2016, et «Sarel» une trentaine de pièces plastiques au début de 2017. Le directeur général de Renault Algérie, Guillaume Josselin, a annoncé dernièrement que des sous-traitants turcs  et roumains ont manifesté leur intérêt pour investir en Algérie.


Attentats de Paris Une parade en hommage aux victimes

Les attentats de Paris, qui ont eu lieu ce vendredi soir, ont profondément choqué le monde du sport automobile. Nombreux ont été les pilotes à manifester leur soutien aux victimes ainsi qu’à leurs familles. Les pilotes de Formule 1 ont été les premiers à réagir, en organisant une parade avant le départ du GP du Brésil, en hommage aux victimes de Paris.

Ils ont porté des brassards noirs lors de leur circuit. Vingt pilotes ont fait le tour du circuit d’Interlagos, debout sur un  camion-plateau dont les rambardes portaient un drapeau tricolore barré d’un ruban noir, selon des médias.

Une minute de silence a été observée lors de cet événement sportif, destiné aux victimes des accidents de la route, selon le vœu du président de la Fédération internationale de l’automobile (FIA), Jean Todt, en campagne cette semaine au Brésil pour la sécurité routière. Mais pas seulement. «Pour ma part, pendant la minute de silence je penserai aux victimes des   attentats de Paris», a indiqué samedi soir Romain Grosjean. Le pilote  franco-suisse de l’écurie Lotus porte depuis samedi matin un brassard tricolore sur sa combinaison de course.