vendredi 27 novembre 2015

Gourcuff : "L'Algérie est capable d'imposer son jeu n'importe où"

photo_gourcuff_06052015

Equipes Nationales

Publié le 27 novembre 2015 à 18:52 par HMF

Le sélectionneur de l'équipe d'Algérie de football, Christian Gourcuff, a assuré vendredi à Alger, qu'il poursuivra sa mission à la tête de la barre technique des Verts car il a "un contrat d'objectifs jusqu'au Mondial-2018" avec la Fédération algérienne (Faf).

"J'ai un contrat d'objectifs qui va jusqu'à la Coupe du Monde 2018. Ma mission aurait pris fin si nous n'avions pas passé en éliminatoires face à la Tanzanie, et ce n'est pas le cas. J'ai passé une période éreintante mais il faut savoir faire la part des choses", a précisé le technicien français dans une interview à la radio nationale.

L'Algérie s'est qualifiée pour la phase de poule des éliminatoires du Mondial-2018 après un match aller à rebondissements à Dar es Salaam face à la Tanzanie (2-2) puis une démonstration de force au retour au stade Tchaker de Blida (7-0).

Après le match retour, Gourcuff a déclaré qu'il allait se réunir avec le patron de la Faf, Mohamed Raouraoua, pour décider de son avenir.

"Une élimination contre la Tanzanie aurait mis fin au contrat. Les choses se sont bien déroulées. Il y avait donc nécessité de faire le point avec le président de la Faf pour un bilan et préparer le futur. C'est une rencontre que j'avais prévue. J'ai senti qu'il y avait l'envie des responsables et des joueurs de poursuivre avec moi, ce qui me motive", a enchaîné Gourcuff.

Le coach des Verts est revenu sur la réaction du public du stade du 5 juillet lors des deux rencontres amicales face à la Guinée (défaite 2-1) et au Sénégal (victoire 1-0).

"La réaction de la majorité de la presse et celle du public n'ont pas été en adéquation avec les circonstances dans lesquelles se sont déroulés ses matchs tests. L'équipe était très amoindrie. Battre, malgré ces difficultés, le Sénégal était un exploit pour moi", estime le sélectionneur algérien.

Harmonie parfaite entre les membres du staff technique

Gourcuff a en outre indiqué, qu'une "bonne entente" règne au sein du staff technique des Verts.

"Il y a une bonne complémentarité entre les membres du staff technique: Yazid (Mansouri, ndlr) joue parfaitement son rôle de relais avec les joueurs, Guillaume, Bouly et Belhadji travaillent bien aussi. Pour Neghiz il suit de près les joueurs locaux qui peuvent éventuellement rejoindre l'équipe", a-t-il dit.

L'ancien entraîneur de Lorient a défendu d'autre part ses choix tactiques lui qui est un adepte du 4-4-2.

"Des 'techniciens de plateaux' qui ne maîtrisent pas l'organisation en zone remettent en cause le 4-4-2 qui est une vision de jeu que le coach doit appliquer sur le terrain. Je ne parle pas des entraîneurs des Ligues 1 et 2 que j'ai déjà rencontré. Chaque entraîneur a ses convictions. Je répète que l'Algérie est capable d'imposer son jeu n'importe où", a-t-il insisté.

"J'ai une approche différente de celle de mon prédécesseur (Vahid Halilhozic, ndlr) qui préférait le marquage individuel. Par contre, moi j'aime beaucoup plus la solidarité dans le jeu", a expliqué le coach des Verts.

Le Breton de 60 ans a évoqué également le cas de l'attaquant de Beni Yas, Ishak Belfodil.

"Il est paralysé en jouant dans un championnat faible. Ça se répercute négativement sur son rythme de jeu. Je ne suis pas un manager de joueurs, mais j'ai essayé comme même de le proposer à des clubs en Europe, malheureusement ça n'a pas marché", a fait savoir Gourcuff.Sur un autre plan, le sélectionneur de l'équipe d'Algérie a admis qu'il existait des problèmes dans la communication ce qui a été préjudiciable pour la bonne marche de l'équipe.

"L'environnement a un impact sur le groupe. Il a y a des problèmes dans la communication. Il faut cadrer la relation avec les médias, car quand l'information est absente la rumeur prend place", a-t-il analysé.

Répondant à une question sur les conditions de travail en Algérie, il a estimé qu'il ne pouvait pas trouver mieux.

"Sincèrement et sans démagogie, la Fédération algérienne de football est unique en Afrique en matière d'organisation. Le centre technique de Sidi Moussa, avec ses installations offre toutes les commodités pour une bonne préparation", a conclu Gourcuff.

APS



Powered By WizardRSS.com | Full Text RSS Feed