mardi 17 novembre 2015

Saida Algérie : DS s’associe à l’art

DS automobile s’associe à l’art pour offrir aux clients de la marque un vernissage en couleur au showroom de Saïda Algérie, à Chéraga.

Le représentant commercial de la marque DS en Algérie a organisé vendredi et samedi derniers dans la même enceinte une exposition d’œuvres d’art, qu’il a baptisée «DS Art Days».

Trois artistes de renom ont été invités par Saïda à cette manifestation. Il s’agit de Hachemi Boumahdi (céramique), Moncef Guita (la toile) et Najib Alioua (prêt-à-porter), qui ont eu à exposer à cette occasion leurs œuvres aux côtés des modèles de la gamme DS. C’était du deux en un : permettre aux visiteurs d’apprécier le travail de ces grands artistes et essayer  les  modeles DS. Le choix de la marque de faire venir des artistes côtoyer ses modèles dans ses stands n’est pas fortuite.

C’est que tout comme les œuvres d’art, le travail qui est fait sur les marques DS est aussi un travail d’artiste. «Les détails, le choix des matériaux utilisés sur la marque premium de PSA, notamment sur la calandre de la DS5, c’est du joyau.

C’est un travail d’artiste qui nous amène à des valeurs de luxe qu’on partage avec le monde de l’art», explique la directrice de la marque, Sihem Oulmane. Pour cette dernière, «l’association de DS avec l’art est tellement évidente que dans notre tête il fallait inviter des artistes avant-gardistes».

«C’est juste que DS s’associe à l’art et on a trouvé cela très intéressant d’ouvrir nos portes à ces artistes pour inviter nos clients qui sont très avant-gardistes à venir découvrir notre gamme et ses créateurs», a-t-elle estimé.

D’ailleurs, les clients qui se sont déplacés ce jour-là au showroom de Saïda «ont été très agréablement surpris», pour reprendre les termes de notre interlocutrice. «Ils ont trouvé génial d’associer et d’ouvrir une concession automobile à des artistes de renom», a-t-elle témoigné.

La directrice générale de DS promet d’autres «surprises» du genre à l’avenir, d’autant que «l’art est quelque chose de très large». «Je ne peux pas tout dévoiler, il y a tellement de choses avec lesquelles on peut travailler», a-t-elle dit.


DS store, la priorité

Cela dit, séparée de la marque Citroën depuis un peu plus de 15 mois, la marque DS en Algérie est en phase de construction. La responsable de la marque, Sihem Oulmane, prend à bras-le-corps de placer la marque DS comme une référence en matière de «luxe à la française», tant au niveau de la qualité des véhicules qu’au niveau du service après-vente.

Pour ce faire, elle s’emploie actuellement avec son équipe à tout mettre en œuvre pour préparer le terrain de sa marque, avec son identité à part entière. «La marque a déjà été créée en Algérie.

Nous avons déjà des référents DS qui travaillent sur les aspects commerciaux et le SAV, il reste à créer DS Store. Et si tout va bien, cela se fera en 2016», a-t-elle indiqué. La priorité donc est d’ouvrir DS Store pour le développement de la marque. Et, à ce titre, elle précisera : «On est en train de travailler sur le projet.

L’équipe est là, il ne reste que le lieu, on est en train de travailler dessus.» Et comme le luxe et le premium ne s’identifient pas uniquement au véhicule, les responsables de DS comptent mettre le paquet sur la qualité de service. «On est en train de nous mettre aux standards pour les service VN et SAV, car c’est cela qui va inciter les clients à venir chez nous.

On a commencé déjà à établir les standards de manière sereine sur Alger avec une DS store», explique Mlle Oulmane. DS compte s’installer avant tout à Alger avant la conquête du réseau à l’échelle nationale.  

Par ailleurs, la marque compte présenter au grand public au prochain Salon de l’automobile d’Alger sa nouvelle DS4.  La marque DS, commercialisée par Saïda Algérie, n’a pas souffert en raison de la crise qui a secoué le marché des importations de véhicules.

«C’est vrai que le marché a connu une décroissance importante, mais nous on a maintenu nos volumes de ventes depuis le début de l’année», a indique Sihem Oulmane. «On avait un peu de stock qui nous a permis à faire notre business. On est à 3% d’augmentation dans les ventes jusqu’à fin octobre par rapport à la même période de l’année dernière», s’est-elle réjouie.