dimanche 1 novembre 2015

Super Coupe d'Algérie : ESS - MOB à 16h

photo_supercoupe_10082014

Coupes

Publié le 1 novembre 2015 à 14:03 par M-A D

La Super Coupe d'Algérie a été programmée cette année au stade Hamlaoui de Constantine, elle opposera le champion en titre l'ES Sétif en perte de vitesse et le MO Bejaia surprenant vainqueur de la coupe d'Algérie.

L'Entente de Sétif qui a perdu  à deux reprises, en 2007 face au MC Alger et en 2014 face à l'USM Alger a vraiment envie de ramener le seul trophée national qui manque à son palmarès.

Une tâche qui ne sera assurément pas de tout repos face au MO Bejaia qui ne réussit pas trop aux Sétifiens, comme le reconnaît le coach Kheireddine Madoui qui attend néanmoins un "sursaut d’orgueil" de ses poulains.

"C’est vrai que depuis 2013 nous n'avons battu le MOB qu’une seule fois en six confrontations mais cela ne veut rien dire, nous avons un statut de champion à défendre et, croyez-moi, nous allons tout faire pour remporter cette supercoupe et regagner la confiance de nos supporters", souligne le jeune entraîneur sétifien.

"Il est temps que ce trophée qui manque au palmarès de l’Entente vienne enfin garnir la vitrine du club", ajoute Madoui avant de souligner toutefois que le "véritable enjeu" de ce match est de "retrouver enfin la confiance et la joie de jouer" car, selon lui, "rien n’est encore fait en championnat".

Une confiance (mesurée  tout de même) se lit dans le regard de l’entraîneur sétifien qui attend beaucoup du retour dans le onze de Djamel Benlamri qui a purgé sa suspension et de Farès Hachi qui compenseront les absences des défenseurs Miloud Rebiai et Kheireddine Arroussi, blessés.

Si la défaite inattendue face à l’étonnant promu le DRB Tadjenanet en championnat a fait naître le doute dans les rangs de l’équipe ? Oui, répond Madoui.

"Il est clair qu’un tel revers alors que nous restions sur deux succès probants (face à l’ASM Oran en déplacement et devant le CR Belouizdad à Sétif, ndlr) a fait mal aux joueurs, mais il leur a aussi fait prendre conscience qu’ils devaient se remettre en question et travailler encore plus pour que l’ESS retrouve la fluidité de son jeu et évolue à son vrai niveau".

Le coach de l’Entente respecte les "Crabes", une formation "très difficile à bouger", mais espère que la confrontation de dimanche sur le gazon impeccable du stade Hamlaoui signe la renaissance d’une équipe qui vaut  certainement plus que ce qu’elle a montré depuis le début de la saison. C’est tout le mal que souhaitent les supporters à leur équipe.

DZfoot.com avec APS



Powered By WizardRSS.com | Full Text RSS Feed