jeudi 10 décembre 2015

CAN U23 : Tasfaout, "On avait presque oublié les JO"

photo_tasfaout_10122015

Equipes Nationales

Publié le 10 décembre 2015 à 20:28 par M-A D

Le meilleur buteur de l'histoire de l'équipe nationale, Abdelhafid Tasfaout qui est l'adjoint de Schürmann durant la CAN U23 est revenu sur l'exploit réalisé par les joueurs et leur montée en puissance durant le tournoi.

L'Algérie se qualifie aux JO après 36 ans d'absence, on a l'impression que le groupe n'a pas encore totalement réalisé l'exploit qu'il vient de faire ?

C'est qu'au départ, c'était vraiment quelque chose un peu lointain, c'est comme si qu'on avait oublié cette manifestation. On a pas été présent depuis 1980, c'était donc un challenge pour la fédération.

C'est vrai que ces derniers temps, au niveau de l'équipe nationale A, on réalise de très bons résultats avec deux coupes du monde d'affilée, on a réalisé un rêve en passant en 1/8e de finale et faire un grand match contre les futurs champions, tout ça fait dire que les sélections nationales se portent bien mais il y'a une seule façon de le montrer, c'est avec des résultats.

On a investi sur cette équipe U23, elle est nait il y'a un peu plus de 15 mois, elle est composée de joueurs locaux, l'objectif c'est d'essayer de rentrer dans l'histoire du football algérien par le biais de cette qualification aux JO.

Les joueurs ont répondu présent, même si sur le plan du jeu on a pas été les meilleurs mais le résultat est là, on est finaliste, on est ma meilleur défense de ce tournoi, on marque pratiquement à chaque match.

Comment vous vous êtes préparés à la compétition ?

Au départ de l'équipe en Algérie, c'était un peu difficile, on partait vers l'inconnu, nous avons des joueurs qui n'ont pas l'habitude de jouer des compétitions de haut niveau à l'exception de quelques uns qui ont disputé la Ligue des Champions d'Afrique cette saison.

On craignait aussi les conditions, on ne savait pas sur quel type de terrains on allait jouer, il y avait aussi le climat.

En plus avec le tirage au sort on tombe sur l'Egypte, un match derby disputé à 15h, sur un terrain synthétique brulant. On est finalement rentré dans la compétition petit à petit, le premier match s'est bien passé dans un fair play total, on a commencé à s'habituer jour après jour.

Le deuxième match on répond présents, on ne fait pas un grand match, les maliens avaient le ballon mais nous on est resté en bloc, compactes, on a eu deux ou trois opportunités et on en a mis deux au fond, c'est pratiquement du 100% de réalisme et à partir de là tout le monde a commencé à y croire.

L'apetit est venu en mangeant, les joueurs ont commencé à prendre confiance et maintenant penser à l'exploit. Après les JO, les joueurs pensent désormais à remporter la coupe.

On sent qu'une équipe est née

J'ai dit bravo à tout le monde parceque j'ai vu un groupe solidaire. En football il faut avoir une stratégie par rapport à l'équipe que l'on a. On savait que jouer à 15h c'était difficile, impossible de tenir un rythme élevé c'est pour ça que le plus important pour nous c'était de rester en bloc, bien défendre et profiter des opportunités.

Mais il ne faut pas oublier qu'en plus du bloc, on avait des joueurs excentrés qui avaient de la vitesse, capable de réaliser des exploits mais l'essentiel dans un match c'est de ne pas prendre de buts. Quand on prends pas de buts on peut marquer à n'importe quel moment et gagner.

Heureusement que contre l'Egypte on réagit tout de suite, cinq à six minutes après leur but on a égalisé, ça aussi ça nous a permis d'être plus en confiance. Après c'est vrai qu'on était dans un groupe très relevé avec le Nigeria, le Mali, d'ailleurs je comprends toujours pas comment l'Egypte a été éliminée.

Derfalou a été récompensé de ses efforts par un joli but.

Son but on l'avait un peu imaginé. En analysant un peu le jeu sud-africain, on a remarqué que c'est une équipe qui écarte trop le jeu, on s'est dit que si on arrivait à récupérer un ballon et vite devant il y aura de l'espace.

Derfalou je le félicite pour tout les efforts qu'il fait sachant que c'est  un joueur qui n'a pas joué depuis deux mois. Il était blessé, il est rentré du Qatar mais il y'a eu tout un travail qui a été fait pour le récupérer, le préparateur physique des A, Guillaume Marie est venu spécialement pour s'occuper de lui durant le tournoi.

DZfoot.com



Powered By WizardRSS.com | Full Text RSS Feed