jeudi 10 décembre 2015

L’Autowest 2015 sauvé par le public

Les clients sont attirés par les bonnes affaires et les...

L’espace d’exposition du salon Autowest a été pris d’assaut dès son ouverture dans l’après-midi d’hier par les visiteurs qui ont afflué en très grand nombre à l’ouverture des grilles du Centre des conventions d’Oran.

Une longue file d’attente s’est formée devant l’entrée et un bon nombre d’entre eux se sont regroupés pour patienter en face de l’édifice. Le salon de l’automobile draine toujours les foules, mais cette fois le spectacle est impressionnant. «D’habitude, l’ouverture officielle s’effectue uniquement en présence des autorités, des professionnels  et des journalistes, et ce n’est que lendemain à partir de la matinée  que le grand public commence à affluer graduellement», explique-t-on au CCO. Conséquence, les commerciaux et le personnel recruté pour représenter les modèles exposés, visiblement pas encore bien préparés, ont été submergés.

C’est le cas pour tous les stands des marques participantes, mais une pression particulière est remarquable chez Renault et Dacia. Evidemment, ce que cherchent les potentiels clients se sont les bonnes affaires et donc les remises escomptées dans ce genre de manifestations. «Les montants des  remises ne sont pas affichés et c’est ce qui explique cette anarchie devant les bureaux, les gens sont obligés de se bousculer pour avoir l’information», indique, dépité, un visiteur devant les bureaux aménagés Chez Renault.

Les marques françaises sont présentes en force comme Citroën qui expose ses nouveaux C4 avec une remise de 120  000 DA, ou alors ces nouveaux Berlingo introduits sur le marché algérien l’été dernier. La marque Peugeot propose à l’essai, sur le modèle 208, le long d’un circuit aménagé à proximité de la structure abritant son espace d’exposition son nouveau système de freinage urbain, une option supplémentaire pour tenter d’appâter de nouveaux clients.   Peugeot est également le seul à présenter un coupé sportif haut de gamme, le RCZR proposé à 5, 46 millions de DA.

Contrairement à ce qui a été annoncé par les organisateurs, ce ne sont pas tous les participants qui proposent des disponibilités. Chez Kia, les délais de livraison sont de trois mois et, évidemment, pas de remises. «Nous n’avons rien de disponible et les remises sont proposées pour liquider des stocks, ce n’est pas notre cas», indique un représentant du stand submergé par les demandes de prix concernant les deux modèles exposés du Picanto et proposés respectivement à 1,56  et 1,71  million de DA.

L’indisponibilité concerne également la nouvelle version de la  Giulietta (Alpha Romeo) qui ne sera introduite sur le marché algérien qu’à partir de février prochain. Les marques sud-coréennes comme Hyundai ou Ssong Yong sont également présentes en force et leurs produits sont disponibles pour des livraisons immédiates. «Notre gamme est vaste, mais ce que je peux vous dire c’est que la totalité des modèles exposés ici, camions, bus ou bétonnières sont disponibles», atteste une des représentantes du stand.

Le constructeur chinois  Foton, spécialisé dans le véhicule utilitaire, occupe une place appréciable dans ce salon en proposant une gamme variée de ses modèles Auman et Aumark et des remises allant jusqu’à 200 000 Da avec, en prime, 2 révisions offertes. Le constructeur japonais Mitsubishi, qui fait fabriquer certains de ses modèles en Thaïlande comme le Lancer Ex, proposé pour 1,79 million de DA avec une remise de 30 000 DA sur le prix réel, est parmi les participants qui ont tenu à marquer leur présence dans cette édition.

Ainsi, la nouvelle version du Pajero exposée est également disponible avec 100 000 DA de remise sur le prix affiché à 5,80 millions de DA. Pour beaucoup de visiteurs, le véhicule reste cher malgré les remises, mais de manière générale on peut dire que le public a sauvé la 15e édition de l’Autowest.