dimanche 18 septembre 2016

Coupe de la CAF - 1/2 finale (aller) : MO Béjaia - FUS Rabat, réussir la première manche

Le MO Béjaia tentera dimanche au stade de l'unité Maghrébine face aux Marocains du FUS Rabat (22h00) de réaliser le meilleur résultat possible pour préserver ses chances de qualification pour la finale de la Coupe de la Confédération africaine (CAF) à l'occasion de la demi-finale (aller).

Pour sa première participation internationale de son histoire, le club béjaoui a déjoué tous les pronostics, parvenant à bousculer la hiérarchie en écartant sur son passage des formations plus aguerries à l'image des deux clubs tunisiens : le Club Africain et l'ES Tunis.

Pour cette demi-finale historique, le MOB a hérité d'une autre formation maghrébine : le FUS de Rabat, champion du Maroc en titre, et invaincu depuis 12 rencontres, toutes compétitions confondues.

Même amoindri par un capital expérience, important dans ce genre de compétition, le MOB saura surmonter cet handicap en se basant sur le soutien indéfectible de son public, et surtout sur la fougue qui anime ses joueurs depuis le début de la campagne africaine, d'abord en Ligue des champions, avant d'être reversé en Coupe de la Confédération.

Pour continuer son aventure continentale, le MOB devra impérativement l'emporter, avec un score sécurisant, face à un adversaire "coriace" comme l'a si bien qualifié l'entraîneur du MOB Nacer Sendjak.

"Il faudra être costaud sur tous les plans face à une excellente équipes marocaine qui joue bien au football, et qui est en plus le champion du Maroc en titre. Les joueurs savent désormais ce qui les attend dimanche, ils sont conscients de leur mission. Je leur fait confiance", a indiqué Sendjak, arrivé en juin dernier à la tête du MOB, en remplacement de Abdelkader Amrani, parti à l'ES Sétif.

L'ancien sélectionneur national devra faire face à un véritable souci relatif au comportement défensif, loin d'être rassurant en championnat de Ligue 1 avec 6 buts encaissés en trois matchs, soit une moyenne de 2 buts/match

"Cela m'embête de parler des buts qu'on a encaissés, car on pouvait les éviter tout simplement, on doit y remédier au plus vite car l'équipe vise une qualification en finale. Celui qui veut aller loin en compétition continentale ne doit encaisser aucun but sur son terrain. En revanche, il doit en inscrire", a ajouté Sendjak, qui doit absolument y remédier pour éviter une désillusion dès le match aller.

Côté effectif, l'incertitude plane autour de la participation de pas moins de quatre joueurs, qui souffraient de diverses blessures :  Sofiane Khadir, Yacine Salhi, Faouzi Yaya et Kamel Yesli, alors que le défenseur central Adel Lakhdari est suspendu.

Sendjak devra trouver la bonne formule pour aligner un onze capable de gagner d'abord et convaincre son public, en vue de la seconde manche décisive prévue au stade de Rabat le dimanche 25 septembre.

Le technicien algérien vise une deuxième finale de la Coupe de la Confédération, 15 ans après avoir mené la JS Kabylie au trophée dans cette épreuve en 2001.

De son côte, le FUS de Rabat, dirigé par l'ancien international marocain Walid Regragui, aura à coeur de revenir avec un bon résultat de Béjaia, de quoi lui permettre d'aborder la demi-finale (retour) dans la peau d'un favori en force pour la finale.

"Il s'agit d'un derby arabe et maghrébin, donc je m'attends à une rencontre difficile pour les deux équipes. Le résultat de cette première manche sera important, d'où notre volonté de réaliser un bon résultat à Béjaia ce qui nous permettrait de jouer chez nous plus à l'aise", a indiqué le coach à la presse de son pays, soulignant que le "match va se jouer sur de petits détails".

Le FUS Rabat devra se passer des services de son défenseur Naief Akrad, suspendu pour cumul de cartons.

La rencontre sera dirigée par un trio arbitral ivoirien conduit par Denis Dembele, assisté de ses deux compatriotes Marius Donatien Tan et Moussa Bayere.

L'autre demi-finale oppose samedi soir (22h00 algérienne) à Sousse l'ES Sahel (Tunisie) au TP Mazembe (RD Congo).

APS

Let's block ads! (Why?)