vendredi 14 octobre 2016

,

Algérie- Maroc: La polemique Hervé Renard

montré conforme à sa réputation d’entraîneur à succès sur le continent africain. Bénéficiant de l’apport de nouveaux binationaux comme l’ancien Lillois Sofiane Boufal qu’il a contribué à convaincre, le technicien français a fait des Lions de l’Atlas les premiers qualifiés pour la CAN 2017 ! Pas une mince affaire alors que la sélection tâtonnait depuis plusieurs années.

Même s’il connaît un peu moins de réussite depuis le mois de juin avec un jeu parfois moins séduisant, à l’image du 0-0 face au Gabon pour débuter la phase de groupes des éliminatoires du Mondial 2018, le double vainqueur de la CAN fait rêver nombre de sélections ! Dans un communiqué publié jeudi soir, la Fédération marocaine (FRMF) a ainsi joué la transparence et confirmé que son sélectionneur a fait l’objet d’une offre de la Fédération chinoise à la suite du départ de Gao Hongbo ainsi que d’une tentative d’approche de la Fédération algérienne après la démission de Milovan Rajevac.
Raouraoua accuse Renard de "mensonges"
Néanmoins, l’instance précise que l’ancien coach de Lille a confirmé sa volonté de respecter son contrat et a sans surprise décliné ces deux propositions, souhaitant aller au bout de son projet avec les Lions de l’Atlas. Logique à trois mois de la CAN 2017 et en pleine campagne de qualification au Mondial 2018. Mais de son côté, le président de la Fédération algérienne, Mohamed Raouraoua, l’assure, il n’a jamais contacté le technicien français qu’il accuse de calomnie.
"Suite aux graves mensonges de M. Renard Hervé, la Fédération algérienne de football dément catégoriquement et déclare n’avoir jamais contacté cet entraîneur, même quand il était en chômage. Il n’est pas dans nos habitudes de contacter des techniciens en poste", a clamé le dirigeant auprès du site TSA. Visiblement, Fennecs et Lions de l’Atlas se sont trouvés un nouveau motif de discorde
In Afrik Foot