vendredi 28 octobre 2016

Coupe de la CAF (finale-aller) : le MO Béjaia déterminé à aller au bout du rêve

Le MO Béjaia table sur une victoire rassurante lors de la réception de TP Mazembe, le champion en titre du RD Congo, samedi au stade Mustapha-Tchaker de Blida (20h30) en finale-aller de la Coupe de la Confédération africaine pour augmenter ses chances d'aller au bout du rêve.

Le représentant algérien, qui a réussi un véritable exploit en se qualifiant à ce dernier stade de la compétition pour sa première participation internationale, y croit énormément, en dépit de la difficulté de la mission qui l'attend face à un adversaire plus aguerri dans ce genre d'épreuves, comme l'attestent ses nombreux trophées continentaux.

"Il est clair qu'en terme d'expérience, les Congolais sont mieux armés, mais nous allons miser sur la rigueur, la concentration et la patience pour surprendre l'adversaire. Ce sont là, les clés de la victoire", estime l'entraineur du MOB, Nacer Sendjak, qui avait déjà goûté à ce sacre avec la JS Kabylie (Ligue 1, Algérie) en début des années 2000.

Pour les observateurs, les ''Crabes'' n'ont désormais plus rien à perdre, eux qui ont fait sensation en parvenant à se qualifier en finale de la Coupe de la CAF, une compétition dans laquelle ils étaient reversés suite à leur élimination en huitièmes de finale de la Ligue des champions d'Afrique contre le Zamalek d'Egypte.

Cela devrait permettre aux joueurs algériens d'évoluer avec moins de pression, même si tout le monde dans la famille du MOB ne veut pas s'arrêter en si bon chemin.

"Beaucoup de nos joueurs n'ont pas l'habitude de jouer des matchs d'une telle intensité émotionnelle. C'est pour cette raison qu'on est parti en Tunisie et qu'on est à Sidi Moussa. On veut protéger notre groupe. Ca se passe bien pour nous", rassure encore Sendjak.

Voilà qui traduit toute cette détermination des Béjaouis pour défier une formation congolaise, détentrice de la précédente édition de la Ligue des champions après sa victoire en finale face à une autre équipe algérienne, à savoir, l'USM Alger.

Même l'entraineur de TP Mazembe, le Français Hubert Velud, qui avait fait deux passages en Algérie à l'USMA et au CS Constantine, se méfie du MOB après l'avoir affronté à deux reprises dans la phase de poules (0-0 à Béjaia et victoire de TP 1-0 à Lubumbashi).

"On s'attend à deux finales très serrées. Le MOB est une équipe accrocheuse. Notre mission ne sera guère facile", prévient-t-il.

Côté effectif, Sendjak n'aura pas vraiment l'embarras du choix. Son équipe disposant seulement de 17 éléments, dont les trois gardiens de but, qualifiés pour participer à cette épreuve. 

Ce n'est pas tout, puisque le défenseur central, suspendu, Adel Lakhdari, sera absent lors des deux finales, rendant encore compliquée la mission de ses coéquipiers, vu son poids dans l'arrière garde algérienne.

Le match retour aura lieu à Lubumbashi, le 6 novembre prochain.

APS

Let's block ads! (Why?)