mardi 18 octobre 2016

Rajevac souhaite le meilleur pour l'Algérie

Milovan Rajevac, qui a quitté l'Algérie après seulement deux matches comme sélectionneur, assure ne garder aucune rancœur.

Nommé sélectionneur de l'Algérie en juin dernier après le départ de Christian Gourcuff, Milovan Rajevac (62 ans) n'aura passé que trois mois - pour deux matches officiels - à la tête des Fennecs.
Le Serbe demis de ses fonctions le 11 octobre après le nul à domicile contre le Cameroun, a accepté de s'exprimer brièvement sur son départ, consécutif à un nul (1-1, à Blida), face au Cameroun, lors de la première journée des éliminatoires du Mondial 2018.
«C'est derrière moi, c'est du passé maintenant, a-t-il dit à L'EquipeOn a décidé de prendre des chemins différents, d'une façon cordiale. La résiliation mutuelle du contrat était la meilleure option. Je leur ai souhaité le meilleur et moi, je suis prêt pour un nouveau défi.»
Dans un entretien accordé au lendemain du départ de Rajevac à l'ENTV, la chaîne d'Etat algérienne, le président de la Fédération, Mohamed Raouraoua, avait évoqué une «relation difficile» entre l'ex-sélectionneur et ses joueurs-cadres, expliquant qu'un «débat un peu chaud»  s'était déroulé dans le vestiaire après le nul à domicile face au Cameroun.
In l'Equipe