lundi 12 décembre 2016

CAN-2017 : Brahimi voit le bout du tunnel, Feghouli de mal en pis

L'international Yacine Brahimi commence à voir le bout du tunnel au sein de son club portugais, le FC Porto (Div.1, Portugal), après un début de saison compliqué, contrairement à son coéquipier en équipe nationale Sofiane Feghouli dont la situation à West Ham (Div.1, Angleterre)

se complique davantage avant un mois de la Coupe d'Afrique des nations (CAN-2017) au Gabon.

 Brahimi a enchainé une deuxième titularisation et un deuxième but dimanche soir lors de la victoire de son équipe sur le terrain de Feirense (4-0), quatre jours après s'être illustré en Ligue des champions face à Leicester City.

 Très peu utilisé depuis le début de cet exercice, le milieu offensif algérien a inscrit pour l'occasion son deuxième but en championnat et troisième toutes compétitions confondues.

 Mais le plus important dans tout cela pour lui, est le fait qu'il ait en train d'améliorer son temps de jeu, alors que jusque-là il donnait des soucis énormes dans ce registre au sélectionneur national, George Leekens, le mettant dans l'embarras en vue de la CAN.

 Et s'il a été logiquement laissé sur le banc de touche lors des deux premiers matchs de la saison des Verts contre le Lesotho et le Cameroun, en raison de son manque de compétition sensible, Brahimi a retrouvé sa place de titulaire dès le premier match de Leekens à la barre technique des Verts.

 Titularisé face au Nigeria, le 12 novembre en cours malgré son modeste volume de jeu, l'ancien rennais s'est illustré en étant, selon les observateurs, le meilleur joueur algérien dans cette rencontre perdue face aux ''Supers Eagles'' (3-1), dans le cadre de la 2e journée des éliminatoires du Mondial-2018.

 Depuis, sa situation s'est relativement améliorée en club, au point d'enchainer deux titularisations, une première pour lui cette saison, et non sans qu'il n'en profite pour signer son retour au devant de la scène, soulageant par là même le sélectionneur national.

 Ce n'est pas le cas pour Feghouli, un autre cadre de l'équipe algérienne, dont le transfert à West Ham tourne au fiasco.

 N'entrant pas dans les plans de son entraineur depuis le début de la Premier League, le vice-capitaine des Verts s'est contenté jusque-là de quelques apparitions en fin des matchs de son équipe. Pis, il n'a même pas été retenu dans la liste des 18 lors du déplacement de Liverpool (2-2) dimanche.

 Cette situation délicate que traverse l'ex-joueur de Valence (Liga espagnole) met assurément l'entraineur national dans la gêne. Leekens ne dispose désormais pas d'arguments valables pour emmener Feghouli avec lui au Gabon, surtout que la concurrence bat son plein dans le secteur offensif des Verts où évolue l'ancien joueur de Grenoble. APS 

Let's block ads! (Why?)