dimanche 29 janvier 2017

CAN 2017 : le Ghana passe en demi-finale

Le Ghana est le troisième pays qualifié pour les demi-finales de la Coupe d’Afrique des nations 2017. Les Black Stars ont éliminé la RD Congo (1-2), lors du 3e quart de finale disputé dimanche au stade Oyem (Gabon).

La première mi-temps tournait à l’avantage du RD Congo, omniprésents devant les bois ghanéens, les Léopards ont pris les choses en main dès l’entame de la partie et ont failli ouvrir la marque 6 minutes seulement après le coup d’envoi de la partie par leur attaquant, Dieumerci Mbokani.

Véritable poison pour l’arrière garde adverse, le joueur de Hull City (Angleterre) a profité d’une mésentente des défenseurs ghanéens pour chiper la balle et tenter d’ouvrir le score, toutefois, le poteau droit a sauvé le Ghana au grand bonheur du gardien Razak.

La demi-heure passée, la RDC passe de nouveau à côté d’une belle occasion d’ouvrir la marque par Mbokani (37’). Ce dernier se trouvait à la réception d’une belle passe en profondeur pour prendre de vitesse ses gardes du corps et ensuite dévisser son tir, alors qu’un de ses coéquipiers était idéalement placé au second poteau.

Mbokani, encore lui, est en belle posture pour signer la conclusion d’une belle action avec un tir puissant à l’entrée des 18 mètres mais le gardien était au point sur la trajectoire du ballon.

2e mi-temps, le match s’emballe

En seconde période, les Ghanéens sont revenus sur la pelouse du stade Oyem avec de bien meilleures intentions. Cinq minutes seulement après la reprise, les Black Stars se sont procurés leur première vraie occasion sur balle arrêtée. Wakaso était à la manouvre d’un coup franc direct qui a failli tromper la vigilance du dernier rempare de la RDC. Tel un gardien de hand, Matampi a repoussé le ballon des deux pieds.

Dans l’action qui suit, Jordan Ayou se joue de la défense et se fait fauché dans la surface de vérité sans obtenir de penalty, Partey poursuit l’action mais Matampi s’est montré décisif une nouvelle fois.

Montrant un tout autre visage, par rapport à la première mi-temps, les Ghanéens ont réussi à débloquer la situation juste après l’heure de jeu par Jordan Ayew (62’). Faisant valoir sa vitesse, le fer de lance d’Aston Villa (Angleterre) a littéralement transpercé la défense adverse pour aller inscrire la première réalisation de la partie.

Toutefois, la joie des Ghanéennes a été de très courte durée. Mpoku (67’) est parvenu à remettre son équipe dans le droit chemin en égalisant grâce à un missile des 25 mètres, Razak n’a vu que du feu.

Contrairement à la première période, la défense du RDC a montré des signes de faiblesses. Pris de vitesse par le virevoltant Atsu, le défenseur Lomalisa, n’a rien trouvé de mieux que le bousculer là où il ne faut pas, ce dernier s’écroule et obtient un penalty. En bon capitaine d’équipe, André, l'ainé des frères Ayew, a pris ses responsabilités en exécutant la sentence (78’).  

Malchanceux, les Congolais auraient pu égaliser à la 87e minute par Bakambu, mais la frappe puissante du joueur de Villareal (Espagne) est détournée en corner. De son coté, Atsu avait la balle du KO au bout du pied dans le temps additionnel, mais le gardien du TP Mazembe a eu le dernier mot.

Cameroun – Ghana, première affiche des demi-finales

Après un début de tournoi poussif, avec notamment une défaite lors du dernier match dans la phase de poules face à l’Egypte, le Ghana monte en puissance au grand bonheur de ses supporters. 

Finalistes malheureux de la dernière édition de la CAN, les Black Stars sont toujours présents dans le tournoi africain et rencontreront en demi-finale les Lions indomptables,  jeudi prochain (20h00) à Franceville.

Pour rappel, les Camerounais se sont hissés dans le dernier carré, samedi, après avoir éliminé aux tirs au but le Sénégal. 

Le 4e et dernier demi-finaliste sera connu ce soir (20h00) à l’issue du quatrième quart de finale, 100% arabe, qui se jouera à Port Gentil entre l’Egypte et le Maroc.

Let's block ads! (Why?)