jeudi 2 février 2017

CAN 2017 : le Cameroun élimine le Ghana et rejoint l’Egypte en finale

Le Cameroun s’est qualifié pour la finale de la Coupe d’Afrique des nations 2017 en battant le Ghana, sur le score de 2 buts à 0, dans la seconde demi-finale du tournoi disputée jeudi au stade de Franceville (Gabon).

Bien heureux celui qui a parié sur les Lions indomptables. Alors que personne ne donnait cher de leurs chances dans cette 31e édition de la CAN, le Cameroun, sans ses stars, a déjoué les pronostiques en se hissant en finale de la compétition continentale.

Les Lions au rendez-vous

Contrairement à la première demi-finale, jouée mercredi, cette finale avant la lettre est partie sur les chapeaux de roues. Une belle affiche qui a tenu toutes ses promesses, donnant lieu à une première mi-temps de haute facture.

Visiblement dans un bon jour, les Lions indomptables ont pris les choses en main des l’entame du match avec une domination quasi-totale. Ce sont d’ailleurs les protégés du technicien Belge, Hugo Broos, qui se sont procuré la première vraie occasion de scorer à la 12e minute par També. Idéalement placé au point de penalty, ce dernier a repris de volet, en première intention, un centre venu de la gauche mais le portier ghanéen était bien placé pour repousser le danger.

De leur côté, les Ghanéens ont attendu la 40e minute pour se montrer dangereux. Parti à la limite du hors jeu, Jordan Ayew a pris de vitesse les défenseurs camerounais et s’en est allé défier le portier adverse, Razak Brimah. Toutefois, l’attaquant de Swansea City (Angleterre) n’a pas croisé suffisamment son tir et le ballon est passé tout près du poteau droit.

Le réveil du Ghana  

A l’image de ses autres prestations dans ce tournoi, le Ghana a montré un tout autre visage en seconde période. De retour des vestiaires, les Black Stars se sont tout simplement métamorphosés.

La ligne offensive du Ghana, menée par les frères Ayew, est passée à la vitesse supérieur en harcelant  littéralement l’arrière garde camerounaise. Et c’est Jordan Ayew qui sonna la charge à la 51e minute, néanmoins trop court pour rependre de la tête un joli centre de la gauche. Dix minutes plus tard, c’est au tour de Wakaso (61’) de rater l’ouverture du score sur un coup franc direct bien boxé par le jeune camerounais.

Cependant, le Cameroun a su résister aux assauts ghanéens pour ensuite inscrire le premier but de la partie à la 72e minute, à la suite d’une balle arrêtée. Embusqué au second poteau, Michaël Ngadeu profite d’un mauvais renvoi de la tête du défenseur, John Boye, pour mettre le ballon au fond des filets.

Par la suite, le Ghana a jeté toutes ses forces dans la bataille, avec notamment l’incorporation de Asamoah Gyan, sans réussir à refaire son maigre retard.

Dans le temps additionnel, Christian Bassogog (93’) a doublé la mise sur une contre attaque bien menée et propulse le Cameroun en finale.

L’histoire se répète

Comme en 2008, le Ghana, finaliste de la dernière édition, est éliminé aux portes de la finale, par le même adversaire. De leur côté, les Camerounais vont retrouver en finale l’Egypte, pour un remake de l’édition de 2008.

Pour rappel, les Pharaons ont été les premiers à valider leur billet pour l’ultime rencontre en éliminant le Burkina Faso, à l’issue de la séance des tirs au but.

La finale aura lieu dimanche (20h00) à Port Gentil, tandis que le match de classement pour la troisième place se jouera samedi (20h00), dans la même ville, entre le Burkina Faso et le Ghana.

Let's block ads! (Why?)