lundi 26 juin 2017

NA Hussein Dey : la Coupe arabe se présente sous de mauvais auspices

Le NA Hussein-Dey traverse une zone de turbulences qui pourrait lui jouer un mauvais tour en vue de sa participation en Coupe arabe des clubs, prévue du 22 juillet au 5 août en Egypte, après l'annonce par son premier responsable, Bachir Ould Zmirli, de son retrait des affaires du club en réaction au refus des supporters au retour de l'entraîneur, Youcef Bouzidi.

La nomination d'un nouveau coach continue d'ailleurs de faire des vagues dans la famille husseindéenne. Face à l'entêtement d'Ould Zmirli à réintégrer Bouzidi, qui avait abdiqué aux pressions des fans au milieu de la saison écoulée et fini par jeter l'éponge, certaines parties dans le club s'opposent férocement au retour de ce coach.

Les opposants de Bouzidi sont même allés jusqu'à protester contre son come-back dans les rues d'Hussein-Dey, engendrant le départ d'Ould Zmirli, le principal bailleur de fonds du club, quelques jours seulement après avoir renoncé à une première démission pour la même raison.

Constatant qu'il était plus que jamais indésirable au NAHD, Bouzidi a fini, à son tour, par annoncer son retrait moins de 48 heures après sa nomination à la tête de la barre technique.

Du coup, c'est le flou total qui entoure l'avenir immédiat des Sang et Or, censés entamer très bientôt les préparatifs de l'épreuve arabe qui revient cet été avec une nouvelle formule et des dotations séduisantes, étant donné que le vainqueur percevra 2.500.000 dollars. Les demi-finalistes, eux, auront droit chacun à 200.000 dollars et le finaliste 600.000 dollars.

La nécessité de remettre de l'ordre dans l'effectif du club banlieusard de la capitale après une saison mitigée se fait également sentir. Un renfort de choix est plus que souhaité, selon les spécialistes. Mais cette situation confuse que connaît le club n'aidera évidemment pas à débuter l'opération de recrutement dans la sérénité voulue.

Le NAHD évoluera dans le groupe A avec le Al-Ahly du Caire (Egypte), Al-Wihda (Emirats arabes unis) et El-Fayçali (Jordanie), alors que le groupe B est composé du Zamalek (Egypte), du FUS Rabat (Maroc), d'El-Nasr (Arabie Saoudite) et d'Al-Ahd (Liban).

Le groupe C, lui, comptait l’Espérance de Tunis, Al-Merreikh du Soudan, Al-Hilal d'Arabie Saoudite et les Irakiens de Naft Al Wassat. Mais ces derniers viennent d'annoncer leur retrait de la compétition.  

Les premiers ainsi que le meilleur deuxième des trois poules se qualifieront pour les demi-finales. 

La Coupe arabe des clubs champions (ancienne formule) s'est arrêtée en 2013 suite au retrait de l'ancien sponsor majeur de la compétition. L'USM Alger avait remporté le titre de la dernière édition contre la formation koweïtienne d'Al Arabi (0-0, 3-2).

APS

Let's block ads! (Why?)