samedi 2 septembre 2017

Coupe du Monde 2018 (qualification/ 3e journée) Zambie- Algérie: la victoire pour éviter une élimination précoce

La sélection algérienne de football, inconfortablement installée à la dernière place de son groupe est dans l'obligation de remporter la double confrontation contre la Zambie les 2 et 5 septembre pour espérer se relancer dans la course à la qualification à la Coupe du Monde 2018 en Russie.

Tenus en échec par le Cameroun (1-1) et largement battus par le Nigeria (3-1) lors de ses deux premières sorties, les Verts n'ont plus d'autre alternative que la victoire pour éviter une élimination précoce.

A pied d'úuvre depuis jeudi dans la capitale zambienne, les coéquipiers du gardien Rais M'Bolhi sont décidés à sortir le grand jeu pour remporter les trois points de la victoire. 

Le sélectionneur Lucas Alcaraz qui effectuera à cette occasion son baptême de feu en terre africaine s'est montré serein et confiant avant d'affronter les Chipolopolo à Lusaka. "Je pense que nous avons les moyens de gagner à Lusaka et  à Constantine trois jours plus tard, mais il faudra le démontrer sur le terrain. Le groupe est conscient de la tâche qui l'attend. Nous sommes en train de se préparer avec l'envie d'aller au mondial et tenter de préserver nos chances en gagnant ces deux matchs décisifs contre la Zambie", a indiqué Alcaraz lors d'un point de presse tenu mercredi au Centre technique national de Sidi Moussa.

Le capitaine Carl Medjani, est conscient que la mission de l'équipe nationale s'annonce ardue contre un adversaire qui joue lui aussi sa survie dans la compétition. "Pour avoir une chance d'espérer être toujours en course lors des quatre derniers matchs" des qualifications "il faudra obligatoirement gagner en Zambie", a estimé la nouvelle recrue de Sivasspor en Turquie ."Donc les calculs sont simples, on va là-bas pour faire un résultat et il n'y a pas d'autre alternative que de gagner", a-t-il ajouté: "ça doit enlever toutes sortes de pression à l'équipe et (on ne doit) pas calculer parce  qu'aujourd'hui y a plus de calculs à faire".

En prévision de cette rencontre décisive, la sélection algérienne a entamé lundi dernier un stage à Sidi Moussa en présence de 25 joueurs dont deux invités, mais seulement 22 ont fait le déplacement à Lusaka après le forfait de Adam Ounas laissé à Alger pour soigner sa bronchite.

Le sélectionneur national qui reste sur une élimination sans gloire du championnat d'Afrique des locaux (CHAN-2018) a appelé ses joueurs à rester solidaires pour mieux aborder ce virage important des qualifications.

"Nous devons jouer en bloc et mettre les individualités au service de l'équipe c'est ce qu'on doit faire pour réussir ces deux tests importants. 

Je sais aussi que l'équipe n'a plus gagné en déplacement depuis quelques mois, nous devons cette fois-ci mettre fin à cette guigne", a-t-il estimé.

De son côté, la Zambie qui partage la dernière place du groupe B avec les Verts mais avec une meilleure différence de buts est bien décidée à jouer un mauvais tour aux partenaires de Yacine Brahimi.

En stage bloqué depuis dimanche dernier, les Zambiens comptent jouer à fond leur dernière carte avant le match de Constantine le 5 septembre.

Le sélectionneur Wedson Nyirenda a indiqué qu'il aborderait la rencontre contre l'Algérie avec beaucoup de prudence.

"Ce ne sera pas une confrontation facile, ils sont une grande équipe, mais nous ne les craignons pas. Nous avons seulement une semaine pour former l'équipe, mais je pense que ce sera suffisant pour les préparer à cette rencontre que nous voulons gagner ", a déclaré Nyirenda à la  presse locale.

L'arbitre international angolais Helder Martins De Carvalho dirigera le match Zambie- Algérie. Il sera assisté de ses compatriotes Ivanildo Meirelles De O Sanche Lopes  et Julio Goncalves Da Silva Lemos. Le quatrième arbitre est Joa Amado Goma (Angola).

Pour le compte du même groupe, le Nigeria, leader avec 6 points accueillera le Cameroun (2 pts).

Let's block ads! (Why?)