samedi 30 septembre 2017

,

La qualification se jouera à Casablanca pour l'USMA

Le représentant algérien en Ligue des champions africaine de football, l'USM Alger a mal négocié sa demi-finale "aller" contre les Marocains du Wydad Casablanca, en se contentant d'un (0-0) vendredi soir au stade du 5-Juillet (Alger).
L'issue aurait même pu être plus dramatique pour les Rouge et Noir, car outre sa bonne organisation défensive, le Wydad a réussi à se procurer quatre bonnes occasions de scorer, ce qui aurait pu compromettre un peu plus les chances de l'USMA. Les meilleures offensives de la première mi-temps étaient d'ailleurs toutes à l'actif des Marocains, à commencer par celle de Guillaume Nicaise, qui a failli surprendre le gardien Mohamed Amine Zemmamouche dès la 9e minute. Ce même Nicaise était revenu à la charge dix minutes plus tard, semant la zizanie par deux fois dans le camp usmiste, avant de se voir imité par son coéquipier Mohammed Ouennajem, qui s'était également procuré une très belle occasion à la 25e minute. Côté USMA, il a fallu attendre le retour des vestiaires pour assister à un certain "éveil offensif", car force est de reconnaitre que pendant la première mi-temps, l'équipe algéroise n'avait pas trop osé, se content de défendre la majeure partie du temps. Etouffée par le bon schéma défensif du Wydad, qui la bloquait aussi bien dans le jeu court que dans les débordements sur les ailes, l'attaque algéroise n'a pas trouvé d'autres solutions que de se remettre aux tirs de loin. Le meneur de jeu Amir Sayoud a été le premier à se distinguer dans cet exercice, en décochant deux tirs puissants aux 58e et 60e, mais sans grand danger pour le gardien marocain, Zoheir Laâroubi. L'entrée en jeu du très actif Ziri Hammar a eu pour effet de dynamiser un peu plus le jeu des Rouge et Noir, qui ont pressé un peu plus dans le dernier quart d'heure, mais toujours sans parvenir à trouver le chemin de filets. Sur certaines actions, marquées par un important cafouillage dans les 18 mètres marocains, les joueurs de l'USMA ont plusieurs fois réclamé un penalty, mais l'arbitre camerounais Alioum est resté de marbre, en faisant signe de continuer à jouer. Les dernières occasions qui méritent d'être signalées dans ce match sont probablement celles de Rabie Meftah et Raouf Benguit, en toute fin de rencontre, mais sans succès. Ce derby maghrébin s'est donc achevé sur un score vierge (0-0), qui arrange beaucoup plus les affaires du Wydad, surtout qu'il aura la chance de disputer le match "retour" chez lui, et dans des conditions beaucoup plus favorables qu'au 5-Juillet. APS