mardi 5 septembre 2017

Mondial 2018 – Qualifications : Algérie 0 – 1 Zambie, naufrage des Verts

La sélection nationale de football s’est inclinée face à la Zambie (0-1), ce mardi à Constantine, à l’occasion de la 4e journée (groupe B) des éliminations de la Coupe du monde 2018.

Après 29 ans d’absence, le retour de l’équipe nationale dans la ville des ponts suspendus n’a pas eu l'effet escompté. Contre toute attente, le public constantinois a répondu présent pour soutenir son équipe en dépit de l’évaporation du rêve russe. En effet, le stade Chahid Hamlaoui était plein comme un œuf par les inconditionnels d’ « El Khadra » qui ont souhaité afficher leur soutien indéfectible dans ces moments difficiles que traverse la team Algérie.

Toutefois, le baroud d’honneur souhaité, et très attendu, après la déroute de samedi dernier à Lusaka (Zambie), face à ce même adversaire, n’a malheureusement pas eu lieu. Pire encore les camarades de Soudani ont encore une fois rendu une piètre copie doublée d’une défaite logique.     

Une bonne première mi-temps

Durant la première mi-temps, les joueurs de Lucas Alcaraz ont montré un meilleur visage par rapport à la manche aller de la double confrontation face à la Zambie. Le retour de Attal sur le côté droit de la défense à contribuer à la stabilité de cette dernière. Le technicien espagnol a également lancé dans le bain le milieu de terrain, Benghit, en l’intégrant directement dans son onze de départ, alors qu’il a laissé Slimani sur le banc lui préférant Soudani dans le rôle de fer de lance de l’attaque algérienne.

Après un premier quart d’heure marqué par la domination algérienne, les Verts ont été récompensés par un penalty sifflé suite à une faute commise sur Attal dans la surface de vérité. Tel un beau diable, le virevoltant joueur de Courtrai (Belgique) a été derrière cette offrande après avoir réussi à percer l’arrière garde adverse.

Désigné comme premier tireur des penaltys, Mahrez n’a pas réussi à transformer la sentence et a vu son tir repousser par le portier Mweene. Et comme un malheur n’arrive jamais seul, Mbolhi a été obligé de céder sa place à Salhi à cause d’une blessure à la cheville gauche.

La suite de la première partie de ce match s’est poursuivie sur le même rythme avec une équipe d’Algérie ultra dominatrice, néanmoins incapable de trouver la solution face à un adversaire très solide défensivement.

Bis répétita

En seconde période, les vieux démons de l’Algérie ont refait leur apparition et l’équipe à complètement changé de visage. A la 50e minute, Attal s’est vu lui aussi obligé de quitter la pelouse à la suite d’une blessure à l’œil qui a nécessité son évacuation à l’hôpital.

Après une première chaude alerte de Mulenga devant les bois de Salhi, à la 53e minute, Mulenga a réussi à donner l’avantage à son équipe à la 66e minute profitant des largesses de la défense des Verts.

De nouveau menée au score, l’Algérie a couru après l’égalisation sans grand succès. L’incorporation de Slimani à la place de Brahimi n’a rien changé à l’issue finale de cette partie qui scelle définitivement le sort de l’Algérie dans ces éliminatoires.

Bons derniers de la poule B avec un seul petit point, les Verts sont cette fois ci bel et bien éliminés.

Le Cameroun également hors course

Le Cameroun, vainqueur de la dernière coupe d’Afrique des nations sera absent lui aussi du Mondial russe. L’un des traditionnels représentants du continent noir a été évincé de la course à la qualification après avoir fait match nul chez lui, tenu en échec mardi par le Nigéria (1-1) grand favori de la poule B.

Présents dans toutes les phases finales de la Coupe du monde depuis 1990, à l’exception de l’édition 2006, les Lions indomptables regarderont le Mondial 2018 à la télévision, au même titre que les Verts, et très probablement les Chipolopolos.

Rendez-vous en octobre prochain

La prochaine sortie du onze national, la 5e et avant dernière de cette campagne de qualification, aura lieu à l’extérieur. Les Fennecs se déplaceront le 5 octobre prochain à Yaoundé pour donner la réplique à leurs homologues camerounais dans un match gala du moment que les deux nations se sont plus concernés par le rendez-vous planétaire. La partie se jouera à 17h00 (heure algérienne) au stade Ahmadou Ahidjo.

Let's block ads! (Why?)