lundi 6 novembre 2017

Rabah Madjer a dirigé lundi sa première séance d'entrainement des Verts

Le sélectionneur de l'équipe nationale de football Rabah Madjer a entamé lundi son travail avec les Verts en dirigeant sa première séance d'entrainement au Centre technique national de Sidi Moussa.

Le stage des Verts est organisé en prévision de la réception du Nigeria le 10 novembre au stade Hamaloui de Constantine, dans le cadre de la 6e et dernière journée (Gr. B) des qualifications du Mondial 2018 et en amical face à la Centrafrique le 14 novembre à Alger.

L'ancien joueur vedette de l'équipe nationale (86 sélections/ 28 buts) aura à cœur de "dicter sa loi" dès le premier contact avec l'ensemble des 23 joueurs retenus pour ces deux rencontres, composée essentiellement d'éléments évoluant en championnat national ou ayant été formés en Algérie.

L'ère Madjer commence avec le début du stage des Verts, au moment où la rupture avec l'entraineur étranger a été définitivement consommée quelques semaines après le départ de l'Espagnol Lucas Alcaraz, démis de ses fonctions pour mauvais résultats.

Assisté de Meziane Ighil et de son ancien compère en sélection Djamel Menad, le nouveau sélectionneur des Verts va tenter de remobiliser la troupe sur le plan psychologique, et relancer un groupe en mal de confiance.

"Je pense que le problème de cette équipe nationale est d'ordre psychologique. Dès le premier jour du stage, nous devons parler aux joueurs à cœur ouvert pour les sensibiliser afin d'aborder le match du Nigeria avec toutes leurs forces mentales. Nous voulons prouver que les derniers mauvais résultats n'étaient qu'un accident de parcours", a-t-il indiqué dans une récente intervention aux médias.

La mission de Madjer ne s'annonce pas de tout repos d'autant que l'année 2017 a été lourde de conséquences avec d'abord une élimination sans gloire dès le premier tour de la Coupe d'Afrique des nations CAN-2017 au Gabon avant essuyer une élimination amère de la course au Mondial 2018 en Russie. Les Verts ont touché le fond avec une chute libre au classement (67e place) de la fédération internationale (Fifa).

"Il y'a urgence avec ces deux rencontres qu'il faudra absolument gagner pour retrouver la confiance. Le vrai travail commence après le rendez-vous face à la Centrafrique", a-t-il souligné.

Pour ces deux rencontres, l'ancien joueur du FC Porto (Portugal) n'a pas fait appel à l'emblématique gardien de but Rais M'bolhi, N.1 depuis 2010, ainsi qu'au milieu offensif Sofiane Feghouli. Il devra également faire sans trois défenseurs, Faouzi Ghoulam (Ligament croisé), Ramy Bensebaini (cheville) et Youssef Attal (genou) et probablement Nabil Bentaleb. 

Il s'agit du troisième passage de Madjer sur le banc des Verts après 1994-1995 et 2001-2002, dirigeant notamment les Verts lors de la phase finale de la Coupe d'Afrique des nations CAN-2002 disputée au Mali.

Le nouveau président de la FAF Kheireddine Zetchi a assigné à Madjer l'objectif principal de mener les Verts aux demi-finales de la prochaine CAN-2019 au Cameroun. APS

Let's block ads! (Why?)