dimanche 13 mai 2018

ES Sétif : Hassan Hamar démissionne, encore une fois

Hassan Hamar jette l’éponge.  Le président de l’ES Sétif a décidé de démissionner de son poste, a indiqué ce dimanche la direction du club.

Selon le chargé de communication de l’ESS, Brahim Kherfia, cette énième démission est motivée par  "la campagne malveillante qui cible l’ES Sétif et vise sa déstabilisation" et en raison "des pressions que subit Hamar par les supporters de l’Aigle Noir, les insultes et les intimidations auxquelles il fait face". La même source indique également que la démission de l’homme fort de l’ESS est "irrévocable".

Du déjà vu

Toutefois, il faut souligner que Hassan Hamar n’est pas à son premier coup d’essai. Le patron de l’Aigle Noir a fait mine de quitter son poste à la tête de l’équipe à de nombreuses reprises par le passé.

Dans le football algérien, il est de coutume que les présidents de clubs brandissent la menace de quitter le navire à chaque que leurs clubs traversent une mauvaise passe.

Il faut dire également que cette démission intervient deux jours avant un important rendez-vous pour les Noir et Blanc en Ligue des champions d’Afrique. Sévèrement corrigée par le TP Mazembe lors de la première journée (groupe B), disputée le 5 mai dernier à Lubumbashi (RD Congo), l’ESS doit impérativement se ressaisir face au MC Alger, ce mardi (20h00) à Sétif.

Une saison sans

Dans une saison à mettre aux oubliettes, la formation de Ain El Fouara termine l’exercice 2017-2018 sans avoir réussi à réaliser le moindre de ses objectifs. Outre le fait d’avoir perdu le titre de champion, l’ESS a sorti de la Coupe d’Algérie prématurément, éliminée en 16es de finale par la JS Saoura. C’est dire que cette phase de poule de la plus prestigieuse des compétitions continentales est la seule chance pour les camarades de Ait Ouamar de sauver ce qui reste de leur saison.

Pour rappel, le club phare de la capitale des Hauts Plateaux fait face à une importante vague de protestation. Mécontents des résultats de leur équipe, les supporteurs de l’ESS n’ont pas hésité à le faire savoir. D’ailleurs, ces derniers sont derrières lae départ de l’entraineur Abdelhak Benchikha, 5 mois seulement après sons arrivée. L’ex-coach national a été sauvagement insulté à l’issue de la défaite concédée, à Alger, face au Paradou AC (4-2), lors de la 27e journée de la Ligue 1.

D’après les dernières rumeurs qui circulent du côté de Sétif, Kheireddine Madoui, actuel entraineur de la formation tunisienne de l’Étoile sportive du Sahel, devrait faire son grand retour à la maison. Un autre sujet de débat à ajouter à la, prétendue, démission de Hamar pour alimenter les discussions. Affaires à suivre.

Let's block ads! (Why?)