dimanche 15 juillet 2018

Mondial 2018 : France-Croatie à 16 heures (heure algérienne), une finale inédite

C'est l'heure de vérité pour la France et la Croatie. Les Bleus rêvent de soulever la Coupe du monde une deuxième fois,  les Croates pour la première fois dans leur histoire. Coup d'envoi à Moscou à 15h00 (GMT) et 16h00 (heure algérienne) 

« Ce n'est pas le moment de lâcher. On a fait tellement d'efforts, on sait  d'où on vient, on veut se donner les chances de gagner ce dernier match, avec cet objectif ». Tous les joueurs auraient pu le dire. C'est le capitaine français Hugo Lloris qui l'a formulé.

Le match d'une vie

Du côté français, deux joueurs vont jouer gros: Antoine Griezmann et Kylian  Mbappé. "Grizou", qui récuse la rime avec "Zizou" - "moi c'est plus Grizi" - se sait très attendu.

Le joueur de l'Atletico Madrid est monté en puissance et présente des statistiques consistantes (trois buts sur deux penalties et une bourde de gardien, deux passes décisives sur coups de pied arrêtés) mais n'a pas brillé comme à l'Euro-2016, fini sur des titres de meilleur joueur et meilleur buteur avec 6 réalisations.

Et les attentes sont gigantesques autour de Kylian Mbappé. Le gamin de 19 ans a ébloui la planète foot contre l'Argentine (4-3 en 8e de finale), suscitant les comparaisons avec Pelé, récoltant même les éloges d'"O Rei". Il n'a plus été décisif depuis.

La Croatie possède avec Luka Modric, un joueur d’exception capable d’imprimer le tempo, de donner la bonne passe et de marquer dans les moments importants.

Le Madrilène a parfois du mal à rentrer dans ses matchs comme face à l’Angleterre, mais quand il pose le pied sur le ballon, c’est la Croatie qui carbure. Tantôt axial, tantôt sur la droite, il sait se défaire du marquage pour mieux orienter le jeu de son équipe.

La demi-finale face à l’Angleterre l’a encore démontré. Quand les Croates se décident enfin à jouer, leur circuit privilégié emprunte souvent le chemin des ailes. C’était le cas face aux Anglais avec le premier but de Perisic venu de la gauche, comme face à l’Islande à deux reprises ou contre la Russie. Mais le danger peut aussi venir de l’autre côté.

Croates seront-ils plus fatigués que les Bleus

Issue des barrages, la Croatie ressemble à une sélection délestée de toute contrainte physique et mentale. « Maintenant, il n’y a plus de pression, a indiqué le sélectionneur Zlatko Dalic. A mes joueurs, je veux leur dire : Sortez, jouez votre football, ne vous restreignez pas, ne soyez pas inhibés ». Un vrai danger !

Ils ont emprunté « le chemin difficile » pour se rendre en finale. Comme le souligne leur entraîneur,  la Croatie va, « sans doute devenir la première équipe à jouer huit matches dans l’histoire de la Coupe du monde ». Car depuis la fin de la phase de groupes, les Vatreni (« flamboyants ») ont disputé les prolongations des huitièmes (1-1 t.a.b. 3-2 face au Danemark), quarts (1-1 t.a.b. 4-3 contre la Russie) et demi-finales (2-1 a.p. contre l’Angleterre). Trois fois trente minutes supplémentaires en dix jours, soit l’équivalent d’une rencontre de plus que les Bleus, leurs adversaires en finale.

Et ces longues minutes supplémentaires, adossées à un jour de récupération en moins que les Français, pourraient influer sur le jeu croate lors de l’ultime match de la compétition.

Let's block ads! (Why?)