samedi 15 septembre 2018

Ligue des champions de la CAF/quart de final aller : l’Entente de Sétif s’impose face au Wydad de Casablanca

L’ES Sétif a battu, vendredi soir, au stade du 8 Mai 1945 les Marocains du Wydad Casablanca par 1 but à 0 (score acquis à la mi-temps), en 1/4 de finale aller de la Ligue des champions africains de football.

Un petit succès certes, mais un succès ô combien important pour les Sétifiens qui devront se rendre au Maroc pour un match retour qui s’annonce très difficile face à un redoutable adversaire.

Dans un stade du 08 mai 45 à guichets fermés, les deux équipes n’ont pas mis beaucoup de temps à renter dans leur match se donnant la réplique dès les premières minutes de la partie. L’emprise sétifienne sur le jeu se matérialise dès la 4’ par Bouguermouna qui pèche dans la finition avant que l’attaquant marocain Smail El Hadad ne lui réponde 4 minutes plus tard après un long slalom dans la défense de l'Entente.

Les poulains de l’entraineur Taoussi finiront par trouver la faille par l’entremise de l’ivoirien Dimoande 16’ bien servi par Akram Djahnit. Le Wydad de Casablanca aurait même pu se faire surprendre dans la foulée par Ferhani.

L’Entente a par la suite laissé la possession du ballon à son adversaire préférant clairement jouer en contre-attaque. Menés par un Djabou des grands soirs les Noir et Blanc auraient pu aggraver la marque à plusieurs reprises si Boguelmouna (54’) et Djahnit s’étaient montrés moins maladroits face à l’excellent gardien El Kharoubi.

Malgré quelques frayeurs en fin de match, L’ESS parviendra à préserver ce maigre avantage en sachant contenir tous les assauts du champion d’Afrique en titre sans jamais vaciller.

Au match retour,  prévu dans une semaine, une intense bataille attend Boultif et ses camarades  qui devront réitérer la même prestation défensive du match aller et pourquoi pas inscrire ce petit but à l’extérieur qui leur permettrait d’accéder au dernier carré de la plus prestigieuse des compétitions africaines , quatre ans après l’épopée inoubliable de 2014.

Let's block ads! (Why?)