samedi 22 septembre 2018

Ligue des champions/Quarts de finale «retour»: Sétif en liesse après la qualification de l’Aigle Noir

Une  énorme explosion de joie a salué, vendredi soir à Sétif, la qualification de l’Entente sportive de Sétif pour les demi-finales de la  Ligue des Champions africaine de football, après son nul (0-0) chez les Marocains du Wydad Casablanca, qu'elle avait dominé (1-0) au match aller.

Le coup de sifflet final de l’arbitre seychellois Bernard Camille a «libéré» la capitale des Hauts plateaux et l’a plongée dans une ambiance de liesse particulière, où des centaines de supporters sont sortis dans les rues, agitant  des banderoles glorifiant le club de Sidi El Khier, dansant et chantant à la gloire du club et à son gardien Mustapha Zeghba, l’homme du match.

Ce  sont tous les quartiers de la ville de Sétif et toutes ses cités qui sont gagnés par les réjouissances, depuis le  quartier populaire «Tanja» en passant par Bel Air, la rue Yahiyaoui, celle de Constantine et puis Bon marché, jusqu’au pied de la célèbre naïade surmontant la fontaine de Ain Fouara, la fête bat son plein.

A pied, en voiture, à moto, à bord de camions les supporters  sillonnent toujours  les rues  et les  innombrables youyous jaillissant des balcons créent un véritable et joyeux ‘‘tintamarre’’, parti pour durer une bonne partie de la nuit.

Des supportes rencontrés par l’APS au centre ville, avouent  que « la pression était trop forte » et que le coup de sifflet de l’arbitre était 

« le moment le plus joyeux de cette journée ».

L’Aigle Noir semble prendre  son envol dans cette Ligue des Champions, et  tous les rêves sont désormais permis pour rééditer les exploits de 1988 et 2014.

Outre l'ES Sétif, deux autres clubs ont validé leur billet pour les demi-finales ce vendredi. Il s'agit des Angolais de Primeiro Agosto et des Tunisiens de l'Espérance Tunis.

 Le quatrième et dernier demi-finaliste sera connu samedi soir, à l'issue du match Al-Ahly (Egypte) et Horoya Conakry (Guinée). APS

Let's block ads! (Why?)