mardi 2 octobre 2018

Al Ahly d'Egypte - ES Sétif : duel entre le pharaon expérimenté et l’Aigle noir ambitieux

Les amateurs du football seront au rendez-vous, mardi soir, avec une grande rencontre de demi-finale de la ligue des champions d’Afrique (aller), où les deux clubs arabes, Al Ahly Sporting Club et l’ES Sétif s’affronteront au stade Al Salam du Caire (Egypte), qui sera témoin d’un duel entre le pharaon expérimenté et l’Aigle noir ambitieux.

Les supporteurs de l’Entente espèrent que leur équipe, armée de volonté et d'ambition, se qualifiera contre les égyptiens d’Al Ahly huit (8) fois sacrés champions de la Ligue des champions de la CAF), au cours de cette rencontre qui sera la troisième dans l'histoire des confrontations des deux  clubs.

Les Sétifiens veulent rééditer la qualification de l’ESS à la finale de la ligue des champions d’Afrique qui a eu lieu en 1988 contre Al Ahly, où les coéquipiers du meneur de jeu Nacer Adjissa, ayant remporté le match aller sur le score de 2 à 0 et ont encaissé au match retour 2 à 0, avant de finir par s’imposer lors de la séance de tirs au but sur le score de 4 à 5.

La ferveur de l’entente l’avait emporté contre l’expérience du Ahly en finale de la coupe de la Confédération en 2015, lorsque l’ESS avait battu l’équipe égyptienne qui détient six (6) trophées de cette coupe, au stade Mustapha-Tchaker aux tirs au but.

La formation sétifienne s’est envolée samedi après-midi au Caire avec une délégation de 33 personnes, dont l’effectif de l’équipe qui compte 18 joueurs, à leur tête le président adjoint du club, Hassan Snoussaoui, et le driver de l’ESS, Rachid Taoussi, a-t-on relevé, soulignant que toute l’équipe est déterminée à revenir avec un résultat positif qui servira de sentier battu pour le match retour, prévu le 23 octobre prochain.

S’agissant du match aller, le technicien marocain, Rachid Taoussi, a déclaré que ses joueurs sont conscients de la difficulté de leur mission au stade de Caire et sont prêts pour ce défi du quart de final, qu’il considère comme ‘‘une finale avant l’heure’’, faisant savoir que la période de cinq (5) jours est ‘‘suffisante pour préparer les joueurs sur tous les plans’’ à cette rencontre capitale.

De son côté, le capitaine de l’équipe, Abdelmoumen Djabou, a affirmé que cette rencontre opposera deux grands clubs d’Afrique, soutenant que le Ahly a une grande réputation et l’entente n’est pas un adversaire facile.

‘‘Nous sommes prêts pour ce test et déterminés à revenir avec un résultat positif’’, a assuré Djabou, avant de réfuter tout impact négatif à la suite de la rencontre précédente contre la JS Kabylie, où l’ES Sétif s’est incliné à domicile sur le score de 0 à 1 en match comptant pour la huitième journée du championnat de Ligue 1 Mobilis, notant que l’entente est habituée à ce genre de situations.

La confédération africaine de football (CAF) a désigné l’arbitre central éthiopien Baamlak Tessema Weyessa pour diriger cette rencontre mardi prochain au stade Al Salam du Caire (Egypte), alors que pour le match retour prévu pour le 23 octobre prochain au stade du 8-mai 1945 de Sétif, la CAF a confié à l’arbitre central sud-africain Victor Gomez pour le diriger.

Il est à signaler que le vainqueur de cette demi-finale affrontera le vainqueur de l’autre demi-finale qui opposera l’Espérance de Tunis au club angolais Primeiro de Agosto.

Let's block ads! (Why?)