vendredi 7 juin 2019

Coupe d’Algérie – Finale : CR Belouizdad – JSM Béjaia, quand la fougue défie l’expérience

La 55e finale de la Coupe d’Algérie, prévue ce samedi (17h00) au stade Mustapha Tchaker de Blida, sera animée par le CR Belouizdad et la JSM Béjaïa. Ces deux formations vont se donner la réplique dans une affiche inédite où la fougue des Béjaouïs défiera l’expérience des Belouizdadis.

Du haut de ses 7 trophées, le Chabab est le mieux pressenti pour remporter l’épreuve populaire. Les indicateurs versent dans ce sens car les Rouge et Blanc, pensionnaires de Ligue 1, disputeront leur 11e finale de l’histoire et tenteront de mettre à profit toute cette expérience cumulée pour soulever le Coupe une fois de plus.

Pour sa part, la JSMB, formation de Ligue 2, se présentera dans la ville des roses en endossant le costume de l’outsider afin de s’adjuger sa seconde Coupe, après celle glanée en 2008 face au WA Tlemcen.    

Un match n’est jamais gagné d’avance

Si les pronostics plaident en faveur des gars de Laâquiba, les Lions de la Soummam ont aussi leur mot à dire. En effet, rien ne vaut la réalité du terrain et le CRB a intérêt à ne pas sous-estimer son adversaire. Et pour cause, la qualification en finale de la JSMB n’est pas surement pas le fruit du hasard.

Durant leur long périple avant d’accéder en finale, les camarades de Niati ont éliminé trois équipes de Ligue 1. Les Bougiotes ont sorti l’AS Aïn M’lila en 16e de finale, le Paradou AC en quart de finale et l’ES Sétif en demi-finale.

De leur côté, les Belouizdadis ont terminé l’exercice 2018-2019 sur les sur les chapeaux de roues, en réussissant à sauver le club de la relégation, après une première partie de saison catastrophique.

A la luminaire de ces éléments, la partie s’annonce disputée et équilibrée. Toutefois, les joueurs du CRB sont beaucoup plus en jambes que ceux la JSMB. Les Kabyles accusent un sérieux manque de compétition car ils n’ont plus joué de match officiel depuis plus d’un mois.  

Amrani vs Moez, avantage au coach du CRB

Dans une finale, plusieurs acteurs se livrent bataille. Il y a d’un côté les 22 joueurs sur le terrain et les deux entraineurs d’un autre côté. Pour cet évènement, le combat des chefs sera mené par   Abdelkader Amrani (CRB) et Moez Bouakez (JSMB), deux techniciens qui jouissent d’une très bonne réputation.

Si le palmarès du CRB plaide en sa faveur, celui de son entraineur aussi. En effet, Amrani part largement favori face à son vis-à-vis car il a remporté le Coupe d’Algérie à trois reprises, en 1998 avec le WA Tlemcen, en 2005 avec l’ASO Chlef et la dernière fut en 2015 avec le MO Béjaïa.

Pour sa part, Bouakez va disputer sa première finale. Le coach tunisien, qui exerce en Algérie depuis 2014, entend bien gagner son premier trophée et ajouter son nom au palmarès des entraineurs étrangers qui ont su charger Dame Coupe à l’image du Marocain Bado Zaki (CRB-2017), du Français Rolland Courbis (USMA-2013) ou encore l’Italien Enrico Fabbro (MCA-2007).

La Finale à Blida, Bernaoui pour remettre le trophée

Concernant la domiciliation de cette finale, le choix porté sur le stade Tchaker par les pouvoirs publics a fait couler beaucoup d’encre. Contrairement aux trois dernières éditions, où elle s’est déroulée au stade du 5 Juillet 1962, la finale est de retour à Blida. Une décision qui n’a pas été du goût des deux galléries car elles doivent se partager 22.000 places alors que le stade du 5 Juillet est capable de contenir 50.000 supporters, et plus.

Autre encoche à la tradition, dictée par le contexte actuel du pays, le trophée sera remis cette année par le ministre de la Jeunesse et des Sports, Salim Bernaoui, car il est de coutume que Dame Coupe soit donner au vainqueur par le président de la République ou bien le premier ministre, comme ce fut le cas lors de la précédente édition.

S’agissant du trio arbitral, il est composé de l'arbitre international algérien Mohamed Saïdi, assisté de Abbès Akram Zerhouni et Mohamed Serradj.

Pour rappel, le coup d’envoi de la partie sera donné à 17h00 alors que les portes de l’enceinte sportive devant accueillir cette grande fête footballistique seront ouvertes à partir de 9h00. Selon le directeur de la Jeunesse et des Sports (DJS) de la wilaya, Djaffar Naâr, le meilleur accueil sera réservé aux supporters des deux finalistes qui auront à leur disposition des points de vente de sandwichs et de boissons au sein même du stade.

Mohamed Kermia

Let's block ads! (Why?)

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire