samedi 6 juillet 2019

CAN 2019 - 8es de finale : Algérie – Guinée, les Verts à quitte ou double

L’équipe nationale de football affrontera son homologue guinéenne, dimanche au stade du 30 juin du Caire (20h00 algériennes), avec l’intention de confirmer ses ambitions à la CAN 2019 en Egypte (21 juin - 19 juillet), et valider du coup son billet pour les quarts de finale de la 32e édition.

Ayant réussi à réaliser un parcours sans-fautes en phase de poules, alignant trois victoires en autant de matchs, la sélection nationale sera face à un nouveau challenge, là où les choses sérieuses vont réellement commencer avec des rendez-vous à élimination directe.

Grâce à un excellent état d’esprit et une solidarité irréprochable entre joueurs, les Verts ont réussi certes à imposer le respect, mais "rien n’a encore été accompli" , comme l’a si bien relevé le capitaine Riyad Mahrez. Une qualification en quarts de finale aux dépens de la Guinée ne pourrait qu’augmenter les chances de l’Algérie d’aller jusqu’au bout de la compétition, au lendemain de l’élimination du Maroc, l’un des favoris du tournoi.

"Nous sommes dans un autre état d’esprit, ça va être aux couteaux, ça passe ou ça casse, il va falloir être très concentrés. Il y’a eu des acquis qu’on va travailler dessus", a indiqué le coach national Djamel Belmadi, élu meilleur entraineur du premier tour par la CAF.

Classée 71e au dernier classement de la Fifa, la Guinée a bouclé la phase de poules avec une victoire face au Burundi 2-0, un match nul face à Madagascar 2-2, et une défaite face au Nigeria (1-0), assurant sa qualification parmi les quatre meilleures équipes classées troisièmes.

Dirigée par l’ancien entraineur de l’USM Alger (2016-2017) le Belge Paul Put, le « Syli national » nourrit d’énormes espoirs pour passer l’écueil de l’équipe nationale, en dépit de l’absence de son joueur vedette Naby Keita, forfait pour le reste du tournoi pour cause de blessure.

Réalisme en attaque et solidité défensive : clés du match

Meilleure attaque au terme des matchs de la phase de poules avec 6 buts, en compagnie du Mali, l'Algérie est appelée à faire preuve de réalisme sur le plan offensif, et surtout confirmer sa solidité défensive (aucun but encaissé, ndlr), pour espérer passer le cap des 1/8es de finale et éviter une élimination qui serait une grande désillusion.

Face à une équipe guinéenne, capable du meilleur comme du pire, les coéquipiers de Youcef Atal, devront entamer la rencontre sur de bonnes bases, une manière d’impressionner les Guinéens, en quête d’exploit.

Côté effectif, Djamel Belmadi devra reconduire son équipe type, alignée lors des deux premières rencontres face au Kenya (2-0) et au Sénégal (1-0), même si un changement n’est pas à écarter. En effet, le match plein réalisé par la pépite Adam Ounas, auteur d’un doublé et une passe décisive face à la Tanzanie (3-0), pourrait pousser Belmadi à aligner d’entrée le joueur de Naples (Italie) et modifier son dispositif tactique. La participation du milieu offensif Yacine Brahimi, remis d'une entorse à la cheville, est compromise.

La dernière confrontation entre l’Algérie et la Guinée en phase finale de la CAN, remonte à l’édition 1998 au Burkina Faso. Les Verts se sont inclinés (1-0) en phase de poules.

Cette rencontre sera dirigée par l’arbitre seychellois Bernard Camille, assisté du Camerounais Evarist Menkouande et du Soudanais Mohammed Ibrahim. Le quatrième arbitre est le Rwandais Louis Zimana.

En cas de qualification, l’Algérie sera opposée en quarts de finale au vainqueur de l’autre 1/8e de finale entre le Mali et la Côte d’Ivoire, jeudi prochain au stade de Suez (17h00, algériennes).

APS

Let's block ads! (Why?)

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire