jeudi 11 juillet 2019

CAN-2019 (Quarts de finale) l'Algérie face à la Côte d’Ivoire ce jeudi au stade Suez : gagner pour espérer encore

Ayant réussi à forcer le respect durant la Coupe d’Afrique des nations CAN-2019 en Egypte, la sélection algérienne de football aura à cœur de poursuivre sa belle aventure, à l'occasion de son match face à la Côte d’Ivoire, jeudi à Suez (17h00 algériennes) dans le cadre des quarts de finale.

Considérée désormais comme l’un des favoris en puissance pour succéder au Cameroun, éliminé en 1/8 de finale, l’Algérie passera un véritable test révélateur et doit confirmer son bilan impressionnant réalisé jusque-là avec, à la clé, quatre victoires en autant de matchs au cours desquels elle a marqué 9 buts sans en encaisser un seul.

Qualifiés à ce stade de la compétition en balayant la Guinée (3-0), les «Verts» affronteront un adversaire beaucoup plus coriace qui est en train de monter en puissance, d’où la vigilance qui doit être de mise. Les «Eléphants», vainqueurs de l’épreuve en 1992 et 2015, se sont qualifiés eux aux dépens du Mali (1-0).

Chez les joueurs, la détermination et l’envie de continuer le parcours sont palpables. L’excellent état d’esprit régnant au sein du groupe depuis le début de la compétition pourrait être déterminant dans l’optique de passer ce nouveau cap et rejoindre le dernier carré, ce qui n’était plus arrivé depuis la CAN-2010 en Angola.

 Jouer avec le «coeur»

Algérie et Côte d’Ivoire s’étaient déjà rencontrées en quarts de finale d’une phase finale de la CAN. En 2010, les «Verts» avaient renversé les Ivoiriens (3-2 après prolongations) en Angola pour se qualifier au dernier carré. Cinq ans plus tard, la Côte d’Ivoire avait eu sa revanche,  dominant l'Algérie (3-1) lors de l’édition disputée en Guinée-équatoriale.

«Nous devons être bien concentrés et à 100% de nos moyens pour espérer réaliser quelque chose. Face à la Côte d’Ivoire, nous allons jouer avec notre cœur pour arracher la qualification», a indiqué Ramy Bensebaïni, reconverti au poste de latéral gauche en l'absence de Faouzi Ghoulam, mardi au cours d’une zone mixte organisée avec la presse.

Pour espérer mettre en état de nuire l’attaque ivoirienne menée par Wilfried Zaha, auteur du but qualificatif face aux Maliens, la défense algérienne doit absolument réaliser le match parfait et surtout confirmer son rang de secteur le plus imperméable du tournoi. L’équipe ivoirienne n’est pas en reste, puisqu’elle a encaissé deux buts seulement en quatre matchs.

Sur le plan de l’effectif, et hormis l’éventuelle défection du gardien de but remplaçant  Alexandre Oukidja, souffrant de douleurs au dos, tous les joueurs sont prêts pour ce choc. Le coach national Djamel Belmadi devrait reconduire, sauf forfait de dernière minute, son Onze type aligné face à la Guinée, en présence notamment du trio offensif composé de Belaïli, Mahrez et Bounedjah.

En cas de qualification, l’Algérie affrontera en demi-finale le vainqueur de l’autre quart entre le Nigeria et l’Afrique du Sud, dimanche au stade international du Caire (20h00 algériennes).

Cette rencontre sera dirigée par l’arbitre éthiopien Tessema Wayesa (39 ans), assisté de Mohamed Ibrahim (Soudan) et d'Olivier Safari (RD Congo).

Les quarts de finale débutent mercredi avec les deux premiers matchs au programme au Caire : Sénégal - Bénin au stade 30-Juin (17h00) et Nigeria - Afrique du Sud au stade international (20h00).

APS

Let's block ads! (Why?)

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire