vendredi 27 septembre 2019

Bernaoui : " le problème des stades à Alger est conjoncturel et la crise sera résolue dans un futur proche" 

Le ministre de la Jeunesse et des Sports Raouf Salim Bernaoui a estimé, jeudi à Alger, que le problème des stades dont pâtissent les clubs algérois en cette phase actuelle est " conjoncturel" et que la crise sera résolue prochainement, par la réouverture d'autres stades qui font l'objet actuellement des travaux de réaménagement et par l'inauguration de nouvelles infrastructures dans un futur proche.

" Il faut mettre les points sur les i, le problème des stades dans la capitale est seulement conjoncturel, car il y a d'autres stades en construction dont le plus important est celui implanté à Rouiba et qui sera réceptionné dans les prochaines semaines.

Il y a également d'autres infrastructures footballistiques qui font l'objet de travaux de réaménagement, à l'instar su stade du 20 Août 1955", a précisé M. Bernaoui qui s'exprimait en marge de l'installation du nouveau président de l'Observatoire national des sports au Centre de presse au stade olympique du 5 Juillet.

" La crise des stades sera définitivement résolue dans la wilaya d'Alger après la réception des deux stades, de Baraki et de Douera", a-t-il assuré.

L'accueil par l'Algérie de la finale du championnat d'Afrique des nations de football (CHAN) en 2022, nous oblige à réaménager les stades sur tout le territoire national et non seulement à Alger.

Il y a le grand stade dans la ville de Sétif et dont l'accélération de la cadence de sa construction s'impose et pourquoi pas construire un grand stade au Sahara", a-t-il soutenu.

Le premier responsable du secteur a révélé que la ville de Sig dans la wilaya de Mascara a bénéficié d'un stade d'une capacité d'acceuil de 20.000 spectateurs , conforme aux standards internationaux et dont la réalisation était peu coûteuse, ce qui est " un modèle" pour construire et édifier des stades dans tous le pays, s'est-t-il réjoui.

" Le stade de Sig à mascara est un remarquable chef-d'oeuvre, ne coûtant que le montant de 1,5 milliard de Da (...) Nous espérons que ce stade serve de modèle, au vu de son coût peu élevé au trésor public.

De plus, le stade est conforme aux standards en vigueur de la Fédération internationale de football association (FIFA), ce qui lui permettra d'accueillir des rencontres continentale" a conclu M. Bernaoui.

Let's block ads! (Why?)

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire