mardi 17 septembre 2019

CAF : les arbitres africains en stage au Caire

Plus d'une centaine d'arbitres et arbitres assistants figurant sur la liste internationale de la FIFA se sont réunis pour la première fois du 1er au 11 septembre 2019 au Caire en Egypte, pour suivre une session de formation visant à évaluer leurs capacités et à les orienter sur le système d'arbitrage de la CAF, a indiqué l'instance africaine mardi.

Les participants divisés en deux groupes - francophone et anglophone - ont pris part à des séances théoriques et pratiques approfondies afin de se préparer aux prochains défis sous la supervision d'instructeurs expérimentés de la CAF.

Le groupe francophone composé de 44 hommes (20 arbitres et 24 arbitres assistants) et de huit femmes arbitres a été réuni du 1er au 5 septembre tandis que le groupe anglophone composé de 44 hommes (17 arbitres et 27 arbitres assistants) et de six femmes a suivi sa préparation du 7 au 11 septembre, précise la même source.

"Il est très important d'organiser de tels cours, car ils nous permettent de connaître, d'observer et d'évaluer les nouveaux arbitres inscrits sur la liste de la FIFA.

Nous avons identifié certains d’entre eux qui seront pris en compte pour les compétitions à venir et équipés dans un futur immédiat" a déclaré Eddy Maillet, Chef de la Commission des Arbitres de la CAF "Ce sont de jeunes arbitres et nous devons les préparer à relever les défis à venir et à les intégrer au système.

Il y a beaucoup de potentiel dans le groupe, ce qui donne une grande lueur d'espoir à l'arbitrage sur le continent." Les nouveaux arbitres de la FIFA sont au cœur de la hiérarchie des arbitres de la CAF.

Les meilleurs intègrent la catégorie Jeunes Talents, ensuite Elite B avant de rejoindre le sommet en Elite A.

La session de formation a été dirigée par plusieurs instructeurs, entre autres : Latré-Kayi Edzona Lawson-Hogban (Togo), Essam Abdel Fattah (Egypte), Badara Diatta (Sénégal), Mustapha Amghar (Maroc), Emmanuela Aglagoh (Ghana), Bento Navasse (Mozambique) et Bousy Saied Kamel (Egypte).

APS

Let's block ads! (Why?)

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire