lundi 13 juillet 2020

Le Cameroun renonce à abriter le "Final Four" de la ligue des champions d’Afrique de football

Le président de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot), Seidou Mbombo Njoya, a annoncé lundi la décision du gouvernement de son pays de ne pas donner son accord pour abriter les demi-finales et finale de la Ligue des champions en septembre prochain sous la formule d'un "Final Four", en raison de la pandémie de nouveau coronavirus (Covid-19).

"En ma qualité de président de la Fécafoot, j’ai saisi la Confédération africaine de football (CAF) à propos de l’organisation du Final Four, qui devait se jouer au stade Japoma de Douala.

J’ai fait connaître à la CAF que le gouvernement n’a pas donné son accord pour l’accueil de cette prestigieuse compétition en raison des risques sanitaires liés au Covid-19, et les incertitudes à court terme de cette pandémie", a indiqué Seidou Mbombo Njoya lors d’un point de presse tenu à Douala.

Le 30 juin, à l’issue de son comité exécutif, la CAF annonçait que les demi-finales et finale de la Ligue des champions, perturbées par la pandémie de coronavirus, se tiendront sous la forme d’un "Final Four" au mois de septembre.

Si le communiqué officiel de l’instance se gardait bien de mentionner le nom du pays-hôte qui doit accueillir ce tournoi, le président Ahmad Ahmad, lui, avait évoqué ensuite en conférence de presse le Cameroun et le Stade Japoma comme le lieu où doit se dérouler le "Final Four".

Selon la presse égyptienne, le ministère de la Jeunesse et des Sports de son pays a autorisé la Fédération de football à déposer sa candidature pour l’organisation des demi-finales et finale de la Ligue africaine des champions.

Seulement, le souhait des Egyptiens pourrait se heurter à la présence de deux clubs du pays encore en lice, le Zamalek (contre le Raja Casablanca) et Al-Ahly (face au Wydad Casablanca).

Concernant le "Final Four" de la Coupe de la Confédération, l’instance continentale avait déjà annoncé qu’il se jouait au stade Moulay-Abdallah de Rabat (Maroc). APS

Let's block ads! (Why?)

0 commentaires:

Publier un commentaire