vendredi 19 mars 2021

Sanctions : défalcation de 3 points et match perdu, la JS Saoura va faire appel

La Jeunesse Sportive de la Saoura (JSS), leader du championnat national de Ligue 1, s’est vue défalquer 3 points par la Commission de discipline de la Ligue de football professionnel (LFP) après avoir aligné un joueur suspendu pour "cumul de cartons", mercredi dernier, face au Paradou AC, a indiqué jeudi soir la LFP sur son site.

C’est un véritable coup dur pour la JSS. Les Aiglons du Sud viennent d’être stoppés dans leur élan en raison d’une erreur administrative. Le patron de la L1 se voit infliger une double sanction pour avoir fait jouer Oussama Meddahi lors du match, gagné à Alger, face au Paradou AC (1-2), au moment où le joueur en question était sous le coup de la suspension pour cumul de cartons. De ce fait, le Paradou récupère les 3 points du match, sur un score de 3 buts à 0.

Outre le fait de perdre le gain du match et la défalcation de trois points, soit six unités en tout, le JSS quitte le fauteuil de leader et recule de la première à la quatrième place (29 pts), et ce à une manche du terme de la phase aller du championnat.

Ajouter à cette sanction de défalcation, Meddahi a écopé de quatre matchs de suspension fermes en sus de la sanction initiale d’un match, le secrétaire de l’équipe, Zine Hamadi, est suspendu un mois ferme ainsi qu’une amende pécuniaire de trois cent mille dinars (300.000 DA) que la formation du Sud doit payer.

La JSS va faire appel

Invité ce vendredi de l’émission « Football Magazine » de la Chaîne 3 de la Radio Algérienne, le président de la JSS, Mohamed Zerouati, a indiqué que son club va faire appel de cette décision, tout en reconnaissant l’erreur, car pour lui il y a « un vice de forme sur le fond et la forme concernant la feuille de match ».

Pour le premier responsable de la JSS, ladite feuille de match a été remplie par le secrétaire général du Paradou AC, alors qu’en principe ce dernier devait, seulement, dicter à l’arbitre du match pour remplir la feuille de match. Affaire à suivre.

Let's block ads! (Why?)

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire